Il pleuvait des oiseaux – Jocelyne Saucier

Titre et auteur : Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier

Maison d’édition : Denoël (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 22/08/13

Nb de pages : 208

Résumé :

Une photographe du Herald Tribune part réaliser un reportage sur la région québécoise du
Temiscamingue, dont les forêts ont été ravagées par de gigantesques incendies au début du
xxe siècle. Elle y trouve une communauté de marginaux fantasques et solitaires, dont Tom
et Charlie, deux vieillards qui ont survécu à l’incendie et vivent en ermites au fond des bois,
préparant leur mort prochaine avec sérénité. D’abord méfiants puis déterminés à aider
la photographe dans son enquête, les deux hommes voient leur quotidien chamboulé
lorsque, un jour, un membre de leur étrange communauté dépose devant leur cabane
Marie-Desneige, octogénaire tout juste échappée de sa maison de retraite. Ce personnage
aérien et énigmatique offrira un nouveau départ à Tom et Charlie, restés dans l’ombre
depuis bien trop longtemps. Et soudain la vie, puis contre toute attente l’amour, reprend
peu à peu ses droits.

Avis : ★★★★☆

Il pleuvait des oiseaux est un très joli roman que j’ai pris grand plaisir à lire !

Nous rencontrons une photographe, deux ermites, une vieille dame et d’autres personnages tous plus spéciaux les uns que les autres. Il y a eu un énorme feu de forêt des années auparavant qui a ravagé une région québécoise. La photographe cherche à reconstituer ce qui s’est passé à travers les témoignages de ceux qui l’ont vécu et ceux qui en ont entendu parler.

J’ai lu Les héritiers de la mine de Jocelyne Saucier il y a deux ans et j’avais été subjuguée par l’histoire, l’écriture, tout. J’avais donc envie de lire Il pleuvait des oiseaux depuis cette découverte et j’y ai enfin remédié ! Je ne suis pas déçue !

Si le récit ne m’a pas autant pris aux tripes que Les héritiers de la mine, il n’en reste pas moins que j’ai été séduite par le récit, les personnages fantasques et l’ambiance généreuse tout simplement. Je suis sous le charme de l’écriture de Jocelyne Saucier. Une bonté indescriptible s’en dégage et l’on s’en délecte sans modération. J’ai aimé la manière dont est racontée l’histoire, chaque mot est un petit bout de bonheur savoureux.

J’ai apprécié l’atmosphère chaleureuse, à l’écart de la civilisation. Nous sommes en pleine forêt, au sein même de la nature et c’est rafraichissant. J’ai été captivée par cette photographe qui pourrait s’assimiler au personnage principal (même si c’est faux) et dont on ne connait jamais le nom. La vigueur qu’elle met à reconstituer les événements du passé lors de cet incendie ravageur est touchante. On sent que, s’il s’agissait d’un travail au départ, cela se transforme en quelque chose de plus personnel, de plus intime au fil du temps.

Les personnages sont bouleversants. J’ai été séduite par ces deux vieux ermites que sont Charlie et Tom, parlant de la mort qui les attend comme du beau temps. Ils ont quelque chose de profondément émouvant, encore plus chez Charlie. L’arrivée de Marie-Desneiges, une vieille dame dont la douceur n’a d’égale que son innocence est captivante. Elle chamboule tout de la vie de ces hommes qui ne connaissent plus la gente féminine. Son histoire avec Charlie est superbe.

Et puis il y a tout le récit à propos de « Ted ou Ed ou Edward ». Ce survivant de l’incendie que la photographe cherche à interroger mais qui vient tout juste de passer l’arme à gauche. Son histoire nous sera révélée de manière poétique et artistique, c’est envoûtant.

En définitive, Il pleuvait des oiseaux (titre magnifique qui prend tout son sens au fil de la lecture) est un très beau roman, doux, tendre. La plume de Jocelyne Saucier est sublime, elle maîtrise véritablement l’art de raconter et de captiver l’attention du lecteur. Une très belle histoire !

8 thoughts

    1. C’est drôle j’avais pas remarqué mais tu as raison, la couverture et le résumé laissent penser une toute autre atmosphère alors que le contenu est vraiment doux et chaleureux ! Comme quoi, une couverture & un résumé donnent parfois une image trompeuse. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *