La femme qui décida de passer une année au lit – Sue Townsend

femme décida

Merci à Elise des éditions Charleston pour ce roman ! :)

Titre et auteur : La femme qui décida de passer une année au lit de Sue Townsend

Maison d’édition : Charleston

Date de publication :  15/02/13

Nb pages : 448

Résumé :

Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit… et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! ». Voilà enfin l’occasion. Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extra-conjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l’homme-à-tout-faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis les confins de son lit, Eva va trouver le sens de la vie, rien de moins !

Avis : ★★★★☆

J’ai adoré La femme qui décida de passer une année au lit !

Nous faisons la connaissance d’Eva, mère au foyer, au bout du rouleau. Le ménage, la cuisine, l’organisation, Eva n’en peut plus de toutes ces tâches qui lui prennent tout son temps. Elle décide de se reposer en se couchant dans son lit mais voilà, elle n’a plus envie d’en ressortir. C’est ainsi que nous verrons sa vie défiler durant un an, incapable de ressortir de ses draps, entraînant une série de chamboulements dans son entourage.

Ce roman est génial ! Satirique à souhait, drôle, attendrissant, tout y est. J’aime beaucoup l’écriture de Sue Townsend qui allie la critique à l’humour d’une manière tout à fait originale. Le titre, très prometteur et intrigant, reflète le contenu du livre. Je suis en général déçue par les romans dont les titres garantissent beaucoup, sans que l’histoire ne suive et ça n’est pas du tout le cas ici.

J’ai adoré les caractères des personnages. Eva est charmante et l’on s’attache très rapidement à elle. Nous faisant osciller entre incompréhension, doute et attendrissement, elle ne nous laisse en aucun cas de marbre. Son mari Brian représente quant à lui tout ce qu’il y a de plus risible et insupportable chez un homme. Incapable de se débrouiller seul, ne pouvant vivre sans son travail, infidèle et largement méprisant à l’égard des femmes, il provoque le rire chez le lecteur par son comportement ridicule. Les jumeaux représentent quant à eux une espèce d’entité extraterrestre, frôlant toujours un peu plus la limite de la sociopathie.

Tous les personnages sont tournés en ridicule à un moment ou à un autre mais ça n’est jamais profondément méchant. On ressent par là une critique sensible du monde improbable dans lequel on vit, avec ses coutumes et ses superstitions.

L’amour et l’humour font un parfait mélange dans cette histoire. J’ai beaucoup souri et j’ai ri, c’est un roman qui fait du bien, qui rebooste et que je conseille à quiconque veut se changer les idées !

4 thoughts

  1. Je suis contente de tomber sur ta chronique qui me donne envie de garder ce livre dans ma PAL car je me demandais justement hier soir si je n’allais pas le donner ou l’échanger. Et bien non… Je vais finalement le lire et me faire mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *