Une main encombrante -Henning Mankell

Clic pour aller sur Amazon

Merci aux éditions Points pour cette lecture ! :)

Titre et auteur : Une main encombrante de Henning Mankell

Maison d’édition : Points

Date de publication : 03/09/2015

Nb pages : 168

Résumé :

C’est l’automne en Scanie. Désabusé, Wallander aspire à une retraite paisible à la campagne. Il s’enthousiasme pour une ancienne ferme. Lors d’une déambulation dans le jardin à l’abandon, il trébuche sur des débris. Ce sont les os d’une main affleurant le sol. Au lieu d’une maison, Wallander récolte une enquête. Jusqu’où devra-t-il remonter le temps, et à quel prix, pour identifier cette main ?

Avis : ★★★☆☆

J’ai aimé ma découverte de l’auteur Henning Mankell et de son personnage Kurt Wallander à travers ce court roman !

Nous sommes en Scanie. Wallander recherche une maison à la campagne où se retirer et son coéquipier Martinsson en a une à lui proposer. Kurt la visite, elle lui plaît bien. Alors qu’il fait le tour de la maison, il trébuche sur un objet qui s’avère être le squelette d’une main humaine. C’est alors le début d’une investigation inattendue pour notre enquêteur n’aspirant désormais qu’à une vie tranquille.

Ce roman policier est très court ! J’ai l’impression qu’à peine commencé, je l’avais déjà terminé. Cela a provoqué en moi un sentiment assez paradoxal. D’un côté j’avais l’impression que l’histoire n’avait pas été assez approfondie, que j’aurais aimé en savoir un peu plus et d’un autre, j’ai retiré une satisfaction de cette brièveté qui ne laisse pas place aux fioritures habituelles. Nous avons notre personnage, notre enquête et sa résolution.

L’enquête en elle-même est assez basique. Wallander et son équipe retrouvent un squelette humain dans le jardin d’une ferme. Il faut alors enquêter pour découvrir son identité et ce qui s’est passé. J’ai aimé le fait que ne nous laisse pas l’opportunité (avec cette brieveté) de savoir à l’avance qui pouvait l’avoir fait. Nous sommes obligés d’attendre la fin pour avoir une idée précise, il n’est jamais question de découvrir le fin mot de l’histoire avant la fin justement.

Ce petit roman m’a particulièrement donné envie d’en savoir plus sur Kurt Wallander. Je le découvre presque à la retraite et j’aimerais lire les précédents romans pour connaître ses débuts. Ce qui m’a particulièrement marquée, c’est la lassitude qui émane de cet homme. On sent qu’il est arrivé au bout de sa carrière, la retraite semble être un soulagement activement recherché par cet enquêteur.

Sa relation mi-conflictuelle avec sa fille Linda m’a également interpellée. Une raison en plus d’aller lire les précédents romans les mettant en scène. Sa vie m’apparait à présent comme une grosse énigme à résoudre absolument !

En plus du roman en lui-même, j’ai beaucoup aimé la fin « Wallander et moi » où l’auteur explique sa relation avec son personnage. C’est extrêmement intéressant et encore une fois, cela m’a terriblement donné envie d’approfondir ma connaissance de l’œuvre de Mankell.

En résumé, j’ai apprécié cette lecture malgré sa brièveté. Ce me semble être une introduction à la découverte de Henning Mankell bien qu’il s’agisse au final, d’un aboutissement. J’ai hâte de lire un plus gros roman de cet auteur !

2 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *