Soudain le large – Julien Decoin

soudain le large

Titre et auteur : Soudain le large de Julien Decoin

Maison d’édition : Seuil (Site/Facebook/Twitter)

Date de publication :  05/01/2017

Nb pages : 256

Résumé :

Cette nuit-là, au milieu du port de Cherbourg, Charles la sauve de la noyade et la hisse à bord, inconsciente. A-t-elle glissé ? A-t-elle sauté ? Quelle est la couleur de ses yeux ?
Catherine se réveille dans ce voilier inconnu et part sans explication. Mais elle reviendra, comme la mer monte et descend. Et Charles, le marin, l’attendra à quai, jusqu’à ce que leur histoire commence, comme dans un roman d’aventure…

Avis : ★★★☆☆

Soudain le large est une jolie découverte.

Nous faisons la rencontre de Charles sur un bateau, alors qu’il sauve Catherine de la noyade. La suspicion et le doute sont de mise des deux côtés lorsqu’elle se réveille. Quand Catherine est de nouveau sur pieds, elle s’en va, laissant Charles songeur, charmé. Une semaine plus tard, elle revient sur le bateau et commence alors une histoire d’amour aventureuse, pas comme les autres.

Il y a trois genres qui qualifieraient ce roman à mon sens : aventure, romance et introspection. Le récit raconte avant tout une histoire d’amour, un coup de foudre. J’ai aimé la manière dont cette romance est mise en place, doucement, avec délicatesse mais sans mièvrerie. La tendresse transperce les mots de l’auteur qui peuvent aussi s’avérer parfois crus, ponctués d’une petite touche d’ironie dont l’ensemble donne un mélange savoureux.

Il s’agit également d’un roman d’aventure puisque si le début du roman se déroule à quai, le fait que les personnages soient dans un bateau  ajoute quelque chose d’exaltant, d’inconnu qui change toute la donne. Les périples du bateau sont tout aussi passionnants de même que les péripéties sur terre. Tout le roman est ponctué de suspens, de questions à propos de l’avenir, de la véritable identité des personnages, de savoir si l’amour triomphera malgré tous les obstacles.

Le récit cependant me laisse un sentiment double. J’ai trouvé en réalité qu’il était à l’image du bateau en pleine mer. C’est à dire qu’il y a des passages captivants où les péripéties se bousculent, s’enchainent et s’enchassent, sans nous laisser le temps de nous ennuyer à l’instar du bateau de Charles au milieu d’une mer déchainée. Et puis il y a des moments où le récit est assez plat, sans avancée notable comme le bateau en eau calme et sans trouble. Une certaine nonchalance se dégage de la narration qui pouvait parfois m’apparaitre comme relaxante mais qui d’autres fois l’étaient trop à mon sens et rendaient le récit un peu mou.

En définitive, l’histoire m’a paru très intéressante notamment grâce à la relation qui engage Catherine et Charles. Leur couple est vraiment passionnant à suivre. Il s’en dégage une forte émotion, de l’humour, de la désillusion et de l’action. En revanche, le texte en général m’a semblé un peu trop lent à mon goût. C’est une lecture que je conseille malgré tout car j’ai vraiment passé un joli moment de lecture.

300dpi

Retrouvez Soudain le large sur Leslibraires.fr

 

2 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *