Samantha : Le Club des A, Tome 3 – Pauline Libersart

Samantha: Le Club des A, 3, de Pauline Libersart
Samantha: Le Club des A, 3, de Pauline Libersart

Ce roman m’a été proposé en avant première par Les Editions Laska que je remercie!

Titre et auteur : Samantha: Le Club des A, Tome 3 de Pauline Libersart

Maison d’édition :  Editions Laska (format ebook)

Date de publication : 16/04/2015

Durée lecture : Du 5 au 6 avril 2015

Résumé : Depuis l’affaire du tueur à la rose, il y a deux ans, l’inspecteur Terry McMillan n’a jamais oublié sa percutante rencontre avec Samantha Lowell. Ni le fait qu’elle l’a traité de minable, ni ses longues jambes sexy. N’empêche, il travaille mieux en solo. Alors, quand il est forcé de faire équipe avec elle, il fait tout pour s’en débarrasser !

Sam a intégré la police de Baltimore après l’AVC de son père. Pour être proche de lui, elle est prête à tout : à se confronter à un nouveau tueur en série, et même à subir l’hostilité de McMillan, alias Iceman. En revanche, assumer son attirance envers son séduisant collègue est une toute autre histoire…

Avis : ★★★☆☆

Je dois avouer que je n’ai pas lu les deux précédents tomes avant de lire celui-ci. L’intrigue n’est pas liée à celles de Lena et Julia ce qui ne pose aucun problème quant à la compréhension de ce troisième tome. En revanche, autant vous dire que l’on a, à la fin du roman, très envie d’aller lire les tomes précédents pour connaître tous les personnages de cette saga (et plus particulièrement Casey pour ma part).

Concernant ce roman-ci, Samantha, je dois dire que j’ai bien accroché dès le commencement de la lecture. L’histoire est sympathique, on sent tout un univers construit autour du personnage de Samantha et on se sent embarqué dans une espèce de cocon que l’on n’a pas envie de quitter.

J’ai trouvé que le récit était bien construit. Tout est cohérent, notamment au niveau de l’intrigue policière. Cette dernière est présente en tant que trame de fond du récit mais l’intrigue amoureuse prend clairement le dessus. Ce qui n’était pas pour me déplaire. J’ai aimé la répartition des choses, tout était dosé comme je l’aurais souhaité !

J’ai beaucoup aimé l’univers policier du récit. Le fait que Samantha soit de la police et ne se laisse absolument pas marcher sur les pieds par ses homologues masculins était réjouissant. On ressent assez clairement une espèce d’ambiance machiste qui m’hérissait le poil mais Samantha représente à la perfection ce que j’aime chez une femme, c’est-à-dire qu’il n’y a rien à redire sur son sens de la répartie.

Je dois dire que j’ai vraiment affectionné son personnage. Ferme et dure quand il le faut, elle ne se laisse pas faire sous un caractère assez « viril » en apparence mais reste tout de même une femme assumée et sensible. J’ai bien aimé cette ambivalence. De plus, elle apporte vraiment un côté comique au récit par son humour !

Le personnage de Terry McMillan, le bien nommé « Iceman » est très intéressant également. J’ai apprécié justement ce côté froid qui lui vaut son sobriquet, pas vraiment bienveillant de la part de ses collègues. Un personnage qui ne dévoile rien de lui est toujours impressionnant et mystérieux ce qui donne envie d’approfondir la découverte de sa psychologie. Ce fut donc avec plaisir que j’en ai appris un peu plus au fur et à mesure du récit lorsque sa carapace commence à se fissurer avec les sentiments qu’il éprouve à l’égard de Samantha. Le peu de fois où le point de vue est celui de McMillan est très appréciable. Connaître ce que ressent un personnage très froid et impassible en apparence est toujours quelque chose d’important à la satisfaction du lecteur à mon sens.

L’évolution de la relation qui lie ces deux-là prend son temps comme il faut, ni trop rapide ni trop lente. J’ai été cela dit un peu agacée par le comportement de Samantha et ses réticences que je n’arrivais pas à concevoir en ayant le point de vue des deux. Paradoxalement, j’ai aimé le fait que pour une fois dans une romance, ce soit le personnage féminin qui soit en position de force, qui ait la main sur la relation et qui exprime une certaine distance et non le personnage masculin, qui lui, se sent pour le coup lésé. C’est une originalité que j’ai vraiment apprécié !

Je ne sais pas vraiment comment décrire ça, mais ce roman est réellement le genre de livre dans lequel on aime se plonger, avec un univers rassurant comme si on faisait quelque peu partie de la vie des personnages. J’ai aimé cette impression d’appartenance au récit. Alors forcément, comme je n’ai pas lu les précédents tomes il y a quelques références que je n’ai pas pu saisir dans leur intégralité mais je vais remédier à cela en commençant par Julia que j’ai d’ores-et-déjà commandé. Le personnage de Casey m’a énormément intriguée !

Je conseille donc cette lecture si vous voulez oublier vos soucis le temps d’un instant et vous plongez dans un univers où vous aurez une sensation d’appartenance et de confort très plaisante. La vie de Samantha et Terry, riche en rebondissement vous fera vraiment passer un bon moment d’après moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *