Ragdoll – Daniel Cole

Lu avec Netgalley que je remercie ainsi que La Bête Noire !

Titre et auteur : Ragdoll  de Daniel Cole

Maison d’édition : Robert Laffont / La Bête Noire (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 09/03/17

Nb de pages : 464

Résumé :

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… 
Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.

Avis : ★★★★☆

Ragdoll est un bon thriller, efficace !

Un cadavre a été retrouvé, composé de six parties de corps appartenant à différentes personnes. A cette occasion, nous rencontrons Wolf, l’inspecteur mis sur l’affaire. Quand le tueur fait parvenir à l’ex femme de Wolf, des photos de « ragdoll », le cadavre recomposé, ainsi qu’une liste de six morts à venir, Wolf réalise qu’il est la dernière victime prévue du meurtrier.

La couverture m’a fait envie, le résumé m’a achevée, je me devais de lire ce thriller ! Ce fût une belle découverte, très prenante.

J’ai adoré l’intrigue. Ce corps recomposé à partir de six membres de cadavres est particulièrement intrigant. On se demande tout au long du récit qui a bien pu faire cela et pour quelle raison, d’autant plus qu’avec cette liste de six nouveaux « condamnés » à mort par le tueur, on se retrouve avec une double intrigue. En effet, on cherche à savoir à qui appartiennent tous ces membres qui constituent un corps mais également leur lien. Et c’est aussi ce qui se déroule pour la liste des six individus. Le lien entre eux tous semble être la clé, et l’on se surprend à essayer de comprendre ce qui peut bien lier toutes ces personnes entre elles.

J’ai beaucoup aimé les personnages de ce thriller qui font la saveur de l’histoire. Wolf est le personnage central et l’on se dit immédiatement qu’il relève d’une importance capitale, notamment lorsque l’on sait qu’il est la sixième victime programmée du meurtrier. Mais son importance est immédiate, dès les premières pages, lorsque l’on nous raconte le procès de Naguib Khalid d’après le point de vue de l’une des jurés. On sent instinctivement que ce procès ainsi que ses retentissements aussi bien pour Wolf que le public seront décisifs et primordiaux. Mais dans quelle mesure ?

J’ai adoré le personnage de Baxter également, qui est le pilier de Wolf et protège toujours ses arrières. Sa volonté et force de caractère font qu’il est agréable de suivre l’avancée de l’enquête à ses côtés. Ses sautes d’humeur et sa vulgarité font sourire, c’est un personnage très appréciable.

Néanmoins, celui qui nous intrigue le plus et que l’on cherche à suivre absolument parce qu’on le sent forcené et déterminé à découvrir la vérité, est Edmunds. On l’imagine assez petit et chétif, loin d’être impressionnant physiquement et pourtant, on sent tout de suite qu’il en a sous le pied et qu’il nous mènera probablement à la solution à force de volonté et de nuits de recherche enchaînées. J’ai d’ailleurs trouvé très intéressant parallèlement, que l’auteur nous montre les difficultés de couple d’Edmunds en raison de son travail. On le sent tiraillé, face à un dilemme constant, entre cette envie féroce de découvrir la vérité, de faire la justice tout simplement, et sa vie personnelle, d’homme marié et de futur père.

J’ai donc tout aimé dans Ragdoll, mais si je n’ai pas mis 5 étoiles, c’est parce que dès les premiers chapitres, je me suis mis une idée en tête concernant le coupable et il s’est avéré que le dénouement, bien que plus complexe, était approximativement ce que je m’étais dit. Heureusement, l’auteur a réussi à me faire douter par moments, à remettre en question ce que je tenais pour acquis, à faire que toutes les certitudes que l’on a bougent au profit d’autres. Je n’ai donc pas boudé mon plaisir et je n’ai pas été déçue !

En définitive, Ragdoll est un très bon thriller qui ménage un véritable suspens grâce à une intrigue complexe que l’on prend plaisir à décortiquer en même temps que tous les protagonistes sur l’affaire !

Retrouvez Ragdoll sur Leslibraires.fr

8 thoughts

    1. C’est un très bon thriller ! Je trouve que le résumé est plus terrible que le récit, une fois plongée dedans, c’est certes sombre, mais pas hyper glauque non plus. :-) J’espère que tu aimeras si tu le lis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *