Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Céleste Ng

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit

Titre et auteur : Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Céleste Ng

Maison d’édition : Sonatine (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication : 03/03/16

Nb pages : 288

Résumé :

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… 

Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. 

Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac. 

Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. 

Avis : ★★★★★♥

coup de coeur

En une impression : Waouh !

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, c’est l’histoire d’une famille. L’harmonie qui semble la régir éclate le jour où Lydia est retrouvée morte au fond d’un lac. Lydia, c’était le noyau de la famille, c’était la préférée, c’était l’espoir. Sa mort déclenche une tornade, un effondrement de ce qui maintenait les fondations de ce cercle privé. Les non-dits s’accumulent et s’échangent contre des révélations fracassantes. Qu’est-il arrivé à Lydia ? Que s’est-il passé dans cette famille ?

Je suis tout simplement impressionnée par ce livre. Il est envoûtant, il est exceptionnel, il est puissant. En plongeant dans ce récit, je pensais lire un énième thriller comme je les aime. Je pensais découvrir un cadavre et remonter le fil du temps pour connaître un hypothétique meurtrier. Sauf que Tout ce qu’on ne s’est jamais dit n’a en fait absolument rien à voir avec ça. Et quelle surprise !

Tout le récit se focalise sur un personnage : Lydia. Lydia la jeune fille disparue, puis décédée, mais aussi l’enfant chérie, la sœur enviée, l’esprit solitaire, l’âme généreuse. Lydia est une entité qui regroupe un nombre incalculable de caractères, de facettes que l’histoire nous révèle au gré des pages. C’est une jeune femme charismatique dont il émane un mystère opaque que le lecteur cherche à percer, au même titre que ses parents d’ailleurs. En effet, personne ne semble vraiment la connaître.

Toute la configuration du livre est fascinante. Les relations se nouent et se dénouent pour éclater sans qu’aucun retour en arrière ne semble possible. Ce que l’auteur réussit à faire est magistral. Elle joue avec les relations en les détruisant, les reconstruisant pour les fracasser ou les renouer. C’est impressionnant ! Céleste Ng maîtrise à merveille les rouages des unions de ses personnages et les manipule à la perfection.

Que dire de la psychologie de ceux qui constituent l’intrigue ? Marylin la mère, James le père, Nathan le frère et Hannah la sœur ont tous un rôle déterminant dans l’histoire. Chacun est doté d’un caractère complexe néanmoins défini dès le départ. Ils sont tous rongés par des non-dits, par des sentiments qui érodent la moindre parcelle de bonheur. La désillusion et le ressentiment semblent émaner de chacun et je l’ai ressenti de manière palpable. Les émotions transcendent l’histoire, elles se répercutent dans notre esprit de lecteur avec force. C’est impressionnant !

Outre l’intrigue familiale, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit traite d’un sujet plus global, ancré dans la société de l’époque : la « différence ». Effectivement, James est d’origine chinoise, Marylin américaine et dans les années 70, cela peut s’avérer problématique. James souffre terriblement du regard des autres et du rejet, ce qu’il projette sur ses enfants métisses. Tous portent quelque part les stigmates de l’intolérance et souffrent de leur famille mixte qui attire les regards curieux, souvent médisants. Une véritable réflexion sociale s’ouvre alors au lecteur.

En définitive, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit est un livre extrêmement marquant et poignant. Un véritable coup de force que je recommande à tous !

logo_prix_relay

5 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *