Prince captif, T1 – C.S. Pacat

prince-captif

Titre et auteur : Prince captif  de C.S. Pacat

Maison d’édition : Milady (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication : 17/06/16

Nb pages : 306

Résumé :
Il devait être roi, il est devenu esclave. Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et ofert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

Avis : ★★★★☆

J’ai beaucoup aimé ce premier tome du Prince captif !

Nous faisons la connaissance de Damen, alors qu’il se voit offert au Prince de Vère, Laurent, en tant qu’esclave. Damen comprend alors que son demi-frère Kastor l’a trahi. En effet, Damen est le prince légitime qui devait se retrouver à la tête d’Akielos, à la mort de son père. Or, Kastor l’a devancé. Damen se retrouve alors à Vère, pays ennemi, à devoir se soumettre aux exigences et à la froideur de Laurent, dont la cruauté n’a d’égale que sa suffisance. Damen n’a qu’une idée en tête, s’enfuir avant que l’on découvre sa véritable identité et qu’il ne finisse pas se faire tuer…

Je suis vraiment heureuse de m’être enfin décidée à lire cette série car je ne pensais pas autant aimer ! Je ne suis pas très adepte de ce genre de roman comprenant des intrigues politiques, dans un monde imaginaire mais je suis tout de suite rentrée dans le vif du sujet avec Prince captif ! En commençant, j’avais donc quelques appréhensions pour cette raison mais également parce que l’on se retrouve face à deux pages avec tous les noms des personnages et leurs fonctions, comme en théâtre. Je me suis dit que pour que l’on nous nomme tous les personnages de cette manière, c’est qu’il allait être difficile de se rappeler chacun. En réalité, ça n’a pas du tout été le cas puisque C.S. Pacat explique très bien à chaque apparition d’un nouveau protagoniste son identité.

J’ai adhéré immédiatement à l’univers avec tous ces royaumes fictifs, ces lignées royales et les liens qui unissent chacun. Tout est bien construit, tout est intelligemment préparé et quelques indices de ci de là sont distillés pour nous amener à comprendre les motivations de chacun et les trahisons passées et futures. En effet, l’univers crée par l’auteur est infiniment complet et riche en intrigue politiques, en machinations, ce qui nous incite à toujours en savoir plus pour comprendre les amitiés et inimitiés entre tous les royaumes, tous ayant un passif que l’on découvre au fur et à mesure.

Les personnages sont parfaits dans leur complexité. Laurent est un prince froid, suffisant, condescendant au possible que l’on hait autant que l’on admire pour sa prestance naturelle. Il intrigue par son comportement, indifférent au monde qui l’entoure et notamment pour les rumeurs qui circulent à son compte à propos de sa frigidité. Le comble dans un royaume tel que Vère qui est la parfaite représentation de la débauche. De plus, sa relation avec le régent, son oncle, est véritablement intrigante. L’on sait que Vère se scinde en partisans de Laurent et en partisans du régent et l’on ne peut sentir que quelque chose de plus gros se prépare pour la suite.

Damen est un protagoniste pour qui l’on ressent immédiatement de l’empathie en raison de sa condition détestable. Il s’est fait trahir par son frère, se retrouve en tant qu’esclave dans un pays ennemi, de surcroit pour un prince cruel alors qu’il devrait être en train de régner sur Akialos.

Tous les autres personnages secondaires ont un rôle important dans les intrigues et machinations politiques qui se déroulent dans le roman. Ils présentent tous un intérêt qui attise notre curiosité quant à leur véritable position et loyauté.

En définitive, ce premier tome de Prince captif  est une véritable et excellente découverte. J’ai hâte de lire la suite (ce qui ne devrait pas trop tarder) pour comprendre les complots qui se créent et suivre l’avancement de la relation de confiance entre Damen et Laurent !

300dpi

Retrouvez Prince captif sur Leslibraires.fr

One thought

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *