Oiseaux de paradis – Rachel Berthelot

oiseaux-de-paradis-livre

Titre et auteur : Oiseaux de paradis de Rachel Berthelot

Maison d’édition : Sharon Kena (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication : 18/10/16

Nb pages : 202

Résumé :
Meghan Turner a quitté sa ville natale il y a sept ans. Aujourd’hui, elle y revient pour passer des vacances chez Nora, sa meilleure amie, mais aussi pour fuir une relation qui ne lui correspond plus. Meghan a besoin de changement et il semblerait que les amis de Nora soient bien capables de le lui apporter.

Seulement, il n’est pas si aisé de faire une croix sur son passé, surtout au milieu d’une ville dont on connaît les fantômes…

Qui est réellement Meghan Turner ?

Chassez le naturel, il reviendra à tire-d’aile…

Avis : ★★★★☆

Oiseaux de paradis est un roman que j’ai beaucoup aimé !

Nous faisons la rencontre de Meg, qui débarque tout juste dans sa ville natale et retrouve sa meilleure amie, Nora. Nous les retrouvons au Black Cat’s Corner, le bar de la ville où nous y faisons la connaissance de Lauren, la petite amie de Nora, Isley, Sean et Brody. Débute alors la nouvelle vie de Meghan Turner, une jeune femme pleine de mystères.

J’ai adoré Oiseaux de paradis pour plusieurs raisons, la principale étant les personnages. Lorsque je lis un roman de Rachel Berthelot, il se produit à peu près la même chose qu’avec un roman de Mell 2.2. : Je sais que je vais adorer les caractères des personnages. En l’occurrence j’ai aimé tous les personnages, mais celui qui m’a le plus fascinée est Isley.

Isley est une jeune femme tout à fait envoûtante qui dès le départ semble auréolée de mystère et donne envie d’en savoir plus sur elle. Elle est extrêmement bien décrite et l’on s’imagine alors parfaitement la personne qu’elle représente, charmante, drôle, vive d’esprit et profondément intrigante. De ce personnage émane une véritable et intense dose de charisme particulièrement appréciable.

Le personnage de Meghan Turner est évidemment au tout aussi mystérieux, mais l’on ne ressent pas la même chose puisqu’elle également la narratrice. Elle nous apparait physiquement comme plus floue, moins saisissante. Néanmoins elle intrigue par sa personnalité, son passé et ses ambitions futures. C’est un personnage ambivalent, dont on ne comprend parfois pas les actions parce qu’elle agit impulsivement. Ses réflexions nous emmènent quelquefois sur de fausses pistes et il faut un certain temps avant que sa psychologie insaisissable commence à nous apparaître comme plus claire. Même lorsque l’on pense l’avoir cernée, elle nous prend au dépourvu, notamment avec la fin totalement imprévue et obscure qui nous pousse à vouloir la comprendre encore plus dans ses motivations.

J’ai aimé l’intrigue qui bien évidemment est emplie de suspens. Tout le roman en réalité est nimbé d’un voile épais que l’on tente au fur et à mesure de la lecture d’éclaircir. J’ai aimé la romance, qui m’a énormément surprise en premier lieu parce que l’auteur nous emmène sur plusieurs pistes et l’on se retrouve à suivre la plus surprenante, mais ô combien plus palpitante. Je suis vraiment satisfaite de constater que le résumé du livre est tout aussi intrigant que le roman en lui-même, ne dévoilant aucun aspect des intrigues intérieures. C’est très appréciable et cela laisse pleinement au lecteur le loisir de tout découvrir par lui-même, sans piste préalable.

En définitive, Oiseaux de paradis est un bon roman, prenant et mystérieux, que j’ai pris plaisir à lire. La fin énigmatique laisse un champ de possibilités qu’il me plairait de lire à l’avenir si une suite est prévue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *