Miss Cyclone – Laurence Peyrin

Merci aux éditions Calmann-Lévy pour cette proposition de lecture !

Titre et auteur : Miss Cyclone de Laurence Peyrin

Maison d’édition : Calmann-Lévy (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 29/03/16

Nb de pages : 342

Résumé :

UNE AMITIÉ INDÉFECTIBLE
VIBRANT AU RYTHME DE NEW YORK,
LA VILLE OÙ BAT LE COEUR DU MONDE
Coney Island, là où New York se jette dans la mer, est un endroit enchanteur l’été, avec sa fête foraine légendaire, et fantomatique l’hiver quand les manèges sont à l’arrêt. C’est là qu’Angela et June, 16 ans, ont grandi ensemble. Deux jeunes filles vives et joyeuses, que rien ne destinait à s’entendre, et que rien ne peut séparer.

Mais une nuit, la nuit où toute la jeunesse new-yorkaise pleure la mort de John Lennon, leur vie prend un tour inattendu : Angela, par un mélange de fatalisme et d’innocence, accepte de son petit ami ce qu’elle ne voulait pas vraiment. Parce qu’elle n’ose pas en parler à June, son silence devient un secret… Et leur destin
à toutes les deux en sera changé à jamais.

Une histoire ciselée et envoûtante
qui raconte en quatre temps le chemin parcouru
par Angela et June pour se construire une belle vie.
Un roman lumineux.

Avis : ★★★★★♥

Miss Cyclone est un coup de cœur !

Nous rencontrons Angela et June, deux jeunes filles de 16 ans alors qu’elles ont toute la vie devant elle. Elles sont meilleures amies et pourtant, tout les oppose. Angela semble promise à une vie de famille, avec mari et enfants tandis que June paraît être vouée à une liberté totale. C’est lors d’une soirée en hommage à John Lennon, avec un petit joint de trop que toute leur vie s’accélère et change.

J’ai profondément aimé ce roman qui a su me toucher en plein cœur. J’ai adoré la plume de l’auteur d’une part. Les mots sont justes, les phrases belles, les pages s’enchaînent avec une fluidité très agréable.

D’autre part, les personnages sont superbes. J’ai aimé leur densité, leurs personnalités complexes et complètes. Les personnages sont réalistes, ils semblent presque réels en fait. En me promenant, en apercevant des petits détails je me surprenais à penser à Angela, à faire des liens entre ma vie et la sienne. Angela est un personnage qui semble très proche de nous, accessible, et je suis tombée sous son charme. Elle a une belle vie superficiellement avec son mari, ses enfants au début. Mais c’est une tristesse, un regret insidieux qui prédominent malgré tout et personnellement, cela m’a fendu le cœur.

Les autres personnages sont aussi intéressants bien que moins présents. J’ai apprécié June comme elle m’a irritée en raison de comportements qui me paraissaient en contradiction avec mes principes. Nick est aussi un personnage ambivalent parce que dès le départ, on ne sait que penser de lui. Il paraît un peu « nigaud » d’un côté et néfaste d’un autre. Il est très difficile de se faire une image claire de sa personnalité, bien que notre impression soit plus nette au fur et à mesure des révélations qui tombent. Adam est quant à lui un personnage un peu « mystique » que l’on se plait à chercher. C’est-à-dire que l’on souhaite ses apparitions, que l’on cherche à l’apercevoir (en esprit j’entends), que les évocations de son personnage nous ravissent. Il y a une tension latente entre Angelina et lui tout au long du roman, qui fait s’accrocher aux pages en raison d’un suspens captivant et d’une attente qui provoque des petits frissons d’anticipation.

Je finirai par évoquer le point qui m’a fait succomber à ce roman, ce sont les émotions. Plus on avance dans l’histoire et plus on a des émotions, de plus en plus puissantes, qui nous explosent au visage. Au troisième chapitre, notre cœur bondit à plusieurs reprises, au quatrième chapitre c’est encore pire. On aime tant Angela que tout ce qui lui arrive nous atteint personnellement et fortement, que ce soit dans le positif comme dans le négatif.

Honnêtement, ça fait longtemps que je n’avais pas ressenti autant d’émotions, aussi intenses, aussi magiques, aussi négatives, aussi belles, bref, aussi nombreuses. Et c’est tout ce que je cherche quand je lis un roman : des émotions. En l’occurrence, l’objectif est clairement et complètement atteint.

Miss Cyclone est un magnifique coup de cœur et c’est pour cette raison que je vais m’empresser d’aller me procurer au plus vite les autres romans de Laurence Peyrin !

 

12 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *