La menace – SK Tremayne

Merci à Netgalley et aux éditions Presses de la cité!

Titre et auteur : La menace de SK Tremayne

Maison d’édition : Presses de la cité (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 02/03/17

Nb de pages : 395

Résumé :

Quand Rachel épouse David Kerthen, un bel et brillant avocat, elle n’en croit pas sa chance. Loin de Londres et des années de vache maigre, elle découvre les joies de la vie de famille auprès de l’affectueux petit garçon de son mari, Jamie. Au cœur des Cornouailles, dans un manoir surplombant les déchirures de la côte et l’Océan impétueux, elle joue déjà à la châtelaine. 
Mais le conte de fées se ternit vite : le souvenir de Nina, la première épouse de David, disparue deux ans auparavant, hante encore les couloirs de cette demeure séculaire. Et peu à peu son petit Jamie adopte vis-à-vis de Rachel un comportement inquiétant, prophétisant l’avenir et niant certaines réalités. Qu’est-il arrivé à Nina ? Que cache le sourire du séduisant avocat ? Et Rachel, que vient-elle faire dans cette histoire ? Tandis que la suspicion commence à ronger le jeune couple, Jamie prédit à Rachel qu’elle mourra à Noël… 

Avis : ★★★★☆

La menace est un thriller qui a su me transporter et m’intéresser jusqu’à la dernière page !

Nous rencontrons Rachel alors qu’elle a épousé David Kerthen, un riche avocat possédant un immense manoir dans les Cornouailles. Elle est heureuse avec son mari et son beau-fils Jamie, mais l’ombre de la défunte femme de David, Nina, plane dans la maison et semble perturber l’équilibre de toute la famille…

La menace est le premier roman que je lis de SK Tremayne et j’ai été séduite. D’après ce que j’ai pu comprendre, ce thriller ressemble beaucoup à Rebecca de Daphné du Maurier et personnellement, ça m’a donné envie d’aller découvrir ce classique.

La menace intrigue dès le départ avec la façon dont sont nommés les chapitres. On commence avec « 178 jours avant Noël » et les suivants fonctionnent comme un décompte. Ça m’a fait tiquer et j’ai tout de suite été curieuse de savoir pourquoi Noël était si important et quel pouvait bien être l’événement qui se produirait à ce moment.

J’ai apprécié l’ambiance générale du récit qui se déroule principalement dans ce fameux manoir des Cornouailles, près des mines appartenant à la famille Kerthen depuis un millénaire. Si le cadre peut faire rêver de jour, il se transforme vite en cauchemar la nuit. L’imagination se déchaîne, la sensation d’oppression commence à apparaître et la charge émotionnel du passé tragique de cet endroit étouffe comme jamais. J’adore quand dans un thriller, l’atmosphère est dérangeante et chargée de malaise et ce fût tout à fait le cas ici.

L’intrigue autour de la mort de Nina, la défunte femme de David m’a beaucoup plu. Elle est officiellement morte, tombée du puit d’une mine accidentellement. Or, toute l’intrigue se construit à partir d’un doute, celui qui consiste à remettre en cause cette mort. On se met à hésiter sur la véracité de ce fait notamment par les paroles du petit Jamie et les visions de Rachel.

Les personnages du thriller sont très importants également. Le personnage de Rachel a provoqué en moi des émotions très ambiguës et diverses. Au premier abord, elle m’insupportait. Il faut savoir que la narration de la majorité des chapitres est à la première personne et qu’elle en est la narratrice. Je lui trouvais un air terriblement mièvre avec l’impression de vide à chacune de ses interventions. Son personnage me paraissait creux, dénué de tout intérêt. Autant vous dire que c’était mal parti. Fort heureusement, les pages et les chapitres défilant, j’ai réalisé que Rachel était un personnage bien plus complexe qu’elle ne le laissait penser au départ et que son passé, se dévoilant un peu plus à chaque chapitre, la dirigeait complètement.

Avec le personnage de Rachel, mais aussi celui de Jamie, l’auteur nous plonge dans les méandres de la folie et l’on ne sait plus qui croire. Impossible de faire confiance à qui que ce soit dans ce roman, tout le monde est suspect. David est un personnage qu’il est impossible d’appréhender dans son entièreté et qui n’inspire pas confiance. Mais peut-on pour autant dire que Rachel est quelqu’un d’honnête, rien n’est moins sûr…

La folie est maîtresse dans La menace mais parfois peut-être un peu trop. J’ai en effet trouvé qu’on allait trop loin dans l’expression de la folie par la voix narratrice et que l’on perdait en crédibilité par moment.

J’ai adoré cependant la révélation finale qui est insoupçonnable. Jamais je ne me suis imaginé ce dénouement et j’en suis très satisfaite. J’ai également aimé qu’une fois le livre terminé, un petit sentiment insidieux de malaise subsiste, témoignant de l’effet indubitable que l’histoire a produit en moi.

En définitive, La menace est un thriller qui m’a beaucoup plu pour son atmosphère géographique et son ambiance un peu malsaine. Pour ma part, je le recommande, tout en vous précisant encore une fois que je n’ai lu ni Le doute de SK Tremayne, ni Rebecca de Daphné du Maurier. Si vous les avez lus, votre impression sera sûrement différente de la mienne.

Retrouvez La menace sur Leslibraires.fr

15 thoughts

    1. Moi aussi je n’ai lu que des critiques assez négatives mais je me suis vite rendue compte que ceux qui n’ont pas aimé La menace, sont aussi ceux qui avaient lu Rebecca de Daphné du Maurier et Le doute de SK Tremayne. Mais moi je ne les ai pas lu, du coup je n’avais pas de point de comparaison, donc je n’ai pu avoir une impression de déjà vu ou de copié/collé ! :)

  1. Un thriller qui m’intéresse beaucoup, merci pour cette découverte, il a l’air très captivant et intéressant. Le résumé fait très envie, j’espère le lire un de ces jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *