Love in mafia – Jinah Miles

Love in mafia de Jinah Miles
Love in mafia de Jinah Miles

Titre et auteur : Love in Mafia de Jinah Miles (format ebook)

Durée lecture : 60 pages – 7 avril 2015

Résumé : Chris, un voyou avec des compétences bien particulières, arrive dans une petite ville avec l’idée de se faire embaucher par la mafia locale. Pour lui, travailler dans ce milieu est bien plus qu’une question d’argent, c’est un choix de vie. 
Il va faire la rencontre de Josh, un beau caïd bien gradé de la famille mafieuse. À son contact, Chris va découvrir un homme envoûtant, charmant, en qui il va presque se reconnaître. Il le sait, il vient de trouver son alter ego. Mais comment avouer à un homme d’un tel milieu, qu’il se sent attiré?
Mais surtout, la vie d’un mafieux n’est pas toujours simple, entre les difficultés de ce monde, et les missions toutes plus dangereuses les unes que les autres, notre héros va avoir l’occasion de l’apprendre
 

Avis : ★★★☆☆

Dans l’ensemble j’ai bien aimé cette petite nouvelle même si certaines petites choses m’ont un peu chiffonnées.

C’est une très courte nouvelle ce qui fait qu’il y a beaucoup d’action condensée en peu de pages. Il est assez difficile d’en faire la synthèse, mais l’avantage est que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer durant la lecture!

Les deux personnages Chris et Josh sont très sympathiques, très drôles ! C’est amusant d’être dans la peau des « méchants ». Les deux sont ce qu’on appelle des caïds, sans scrupule mais ils sont tellement drôles que même la pire des actions qu’ils puissent faire ne choque pas vraiment. Dès le début, on sent le comique du récit notamment avec le contexte qui fait que le personnage principal dit s’appeler « Chris Thal ». Ca m’a fait rire.

En revanche, les choses qui m’ont un peu dérangées se trouvent au niveau de la syntaxe et de l’orthographe. Il y a pas mal de fautes d’accord du genre « lâcher » au lieu de « lâché » et j’ai repéré une phrase où il manque un mot nuisant à la compréhension du texte. Une chose m’a également particulièrement marquée, je ne sais pas si c’est un effet de style volontaire de l’auteure ou juste une erreure continuelle mais il ya très régulièrement en fin de phrase dialoguée « qu’il me dit ». Par exemple : « Mais t’es tout seul ? Que je lui demande » ou encore « Tu ne t’es pas regardé, la tenue te va bien aussi ! Que je lui réponds en commençant à rire ». Ca m’a beaucoup dérangée. Si je l’avais trouvé une fois dans le texte ça n’aurait pas été grave mais le fait que ce soit très régulier m’a fait tiquer à chaque fois.

Néanmoins, le langage courant qu’utilise l’auteure immerge le lecteur dans le monde des personnages ce qui est appréciable et donne un effet de réalisme vis-à-vis des personnages. L’univers du banditisme si je puis dire (même pire que ça en réalité) est intéressant à suivre.

L’évolution de la relation des deux personnages prend son temps, même si le narrateur ne cache en aucun cas son attirance immédiate envers Josh. Le lecteur sait de toute façon que la réciproque est vraie. Paradoxalement à l’univers violent du récit, les deux personnages paraissent assez tendres et mignons ensemble ce qui est agréable à lire. Ce que je retiens de cette nouvelle est surtout l’humour qui s’en dégage au niveau de la narration et des dialogues de Josh et Chris. L’histoire est sympathique, courte, de quoi se changer les idées le temps d’une heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *