La lesbienne invisible – Océanerosemarie

la lesbienne invisible

Titre et auteur : La lesbienne invisible de Océanerosemarie & Sandrine Revel

Maison d’édition : Delcourt (Site/Facebook/Twitter)

Date de publication :  02/10/2013

Nb pages : 112

Résumé :

Adaptée du spectacle éponyme, La Lesbienne invisible décrit le parcours autobiographique d’Océanerosemarie, une jeune femme dont personne ne croît à l’homosexualité… Finement écrit, à contre-courant des clichés habituels, et 100% gaie !
Océanerosemarie se sent très tôt attirée par les filles. Pourtant, personne ne la croit lesbienne. Trop féminine ! Du club de foot féminin à la boîte ultrabranchée Le Pulp, elle décrypte sous le trait malicieux de Sandrine Revel les idées reçues sur les lesbiennes… hétéros et gays en prennent aussi pour leur grade !

Avis : ★★★★☆

La lesbienne invisible a été une jolie découverte pour moi !

A travers cette bande dessinée, on suit le parcours d’Océanerosemarie en pleine découverte et exploration de son homosexualité, de sa plus tendre enfance à l’âge adulte.

J’ai adoré lire cette bande dessinée pour le récit, le ton utilisé, les dessins et les thèmes abordés. J’aime la manière dont le récit de vie d’Océanerosemarie est mis en place, à la première personne avec un humour parfois potache, souvent ironique mais toujours efficace ! J’ai beaucoup ri et souri durant ma lecture au gré des situations cocasses et du reflet de notre société. La première partie est vraiment superbe, j’ai ri d’un bout à l’autre et réellement dès le départ grâce à l’enfance et la révélation de l’homosexualité de la protagoniste dépeinte avec beaucoup d’humour (je pense particulièrement à une scène avec le test de Rorschach).

Les dessins sont fabuleux, hyper colorés, un peu fous, un peu voilés, mais chaque détail compte. J’ai vraiment été séduite par les couleurs utilisés qui ne sont ni flashys, ni ternes mais juste ce qu’il faut pour attirer l’oeil avec justesse.

La lesbienne invisible évoque tous les clichés que l’on rencontre au quotidien sur les femmes lesbiennes, les réalités aussi à travers le récit autobiographique d’Océanerosemarie. Ce récit m’a énormément plu !

Si je devais émettre un bémol, ce serait à propos de la fin que je trouve un peu abrupte et une chute qui bien que drôle, donne un arrière goût d’inachevé.

En définitive, je suis très heureuse d’avoir découvert La lesbienne invisible qui est une bande-dessinée fantastique dépeignant avec un ton comique tous les poncifs sur l’homosexualité féminine, et un parcourt de vie agréable à lire et regarder ! Une belle découverte !

300dpi

Retrouvez La lesbienne invisible sur Leslibraires.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *