Les Néo-Gaïens, T1 : Pimp – Florence Gérard

les néo gaiens

Merci aux Editions Laska pour ce roman !

Titre et auteur : Pimp: Les Néo-Gaïens, tome 1 de Florence Gérard

Maison d’édition : Laska

Date de publication :  Août 2015

Nb pages : 199

Résumé :

En 2010, le virus Z a décimé la population mondiale. Cependant, certains de ses morts sont inexplicablement revenus à la vie. Désormais dotés d’étonnantes capacités, ils sont devenus les « modifiés » ou Mods, par opposition aux « normaux » ou Norms. Dans ce monde post-apocalyptique a émergé l’ORDRE, l’Organisation Réunifiée Des Rescapés et Epargnés.

Aujourd’hui, en 2040, l’Ordre a étendu son influence à la planète entière, et s’est fixé pour mission d’éliminer les Mods2, les enfants des Mods, aux pouvoirs soi-disant encore plus puissants que ceux de leurs parents. C’est dans ce contexte que Pimp débarque à Marlon, un agglomérat issu des ruines des anciennes villes de Marseille et Toulon. La jeune femme ne cherche surtout pas d’histoires… mais cela n’empêchera pas les histoires de la trouver !

Avis : ★★★★☆

Ce premier tome de la série Les néo-gaïens m’a vraiment enthousiasmée !

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Pimp, une Mods2 (modifiée deuxième génération). Elle a apprit par sa mère, à fuir toute sa vie et s’apprête à plier bagage une nouvelle fois. Sauf qu’elle fait la rencontre de quatre jeunes hommes, Art, Marco, Matt et BigD, qui vont l’entraîner bon gré mal gré dans le mouvement de rébellion amorcé contre l’Ordre (L’Organisation Réunifiée Des Rescapés et Epargnés).

J’ai tout de suite été séduite par le résumé. J’aime ce genre de science-fiction post-apocalyptique doublée de romance. Le personnage de Pimp est très attachant dès le départ. J’étais obsédée par la signification de son nom, pourquoi « Pimp » ? La raison vient au milieu du roman et a su me satisfaire grandement. Son attachement à sa mère me procurait autant de tendresse que de peine. La vie n’est pas de tout repos pour les Mods et Pimp en est l’exemple même.

Outre le personnage éponyme de ce premier tome, tous sont vraiment intéressants et j’ai hâte de lire les autres épisodes pour approfondir leur personnalité. Art, l’amant de Pimp est très sympathique. C’est cependant celui que j’ai trouvé le moins intéressant. Je le trouve trop propre sur lui, trop lisse, un peu trop stéréotypé à mon goût. BigD et Matt sont deux personnages auxquelles j’ai réellement accroché et j’aimerais vraiment que le prochain tome porte sur l’un des deux. BigD me fascine pour sa personnalité torturée et son don lui permettant de rêver du futur. On sent qu’il cache énormément de choses en lui que l’on aimerait qu’il dévoile. Il semble vraiment impénétrable et je suis extrêmement curieuse à son propos. J’ai l’impression qu’il représente une mine d’informations secrètes et ça m’intrigue beaucoup ! Matt m’intéresse également pour sa personnalité. On en sait trop peu sur lui, je veux le découvrir bien plus intensément, notamment à propos de sa relation avec Marco. De plus, une question très importante est soulevée dans l’histoire à propos de son futur en raison de sa sexualité et je veux en connaître bien plus à ce sujet.

L’histoire est vraiment attractive, le monde crée par l’auteur est assez réaliste et de nombreux points sont laissés en suspens pour mieux attiser notre curiosité. J’aime beaucoup ce fait puisque cela me donne vraiment envie de continuer l’aventure aux côtés de nos protagonistes.

Si tout le côté guerre civile, monde en reconstruction, espoir à propos de l’humanité m’a beaucoup plu, le côté sentimental m’a laissée un peu perplexe en revanche. En effet, j’ai trouvé que tout se déroulait un peu trop vite entre Pimp et Art, même si cette rapidité est justifiée. En plus de cela et contrairement à l’histoire en elle-même, le pan émotionnel n’est pas vraiment original pour le moment. Il est constitué de ressorts déjà vus et revus et je le regrette car tout le reste est vraiment nouveau et captivant. L’infime éventuelle intrigue entre Matt et Marco m’intéressait beaucoup plus que celle de Pimp et Art malheureusement.

En bref, ce premier tome des Néo-Gaïens focalisé sur Pimp est vraiment intéressant et l’histoire est originale (à part pour le côté sentimental, comme je l’ai expliqué, à mon sens). J’ai vraiment hâte de lire la suite pour voir comment évolue la lutte de nos personnages contre l’Ordre et apprécier le protagoniste qui sera mis en valeur dans le second tome. A lire pour ceux qui aiment le mélange des genres, comme le post-apocalyptique romantique.

2 thoughts

  1. Bonjour,
    Déjà j’aime beaucoup le résumé du livre ! J’aime beaucoup les histoires sur des mondes post-apocalyptiques. Et ensuite, ta chronique m’a vraiment donné envie de lire le livre ! Si je le trouve quelque part, je l’achète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *