L’effet papillon Tome 1, Galilée – Lily Haime

 

Couverture Galilée, l'effet papillon tome 1
Couverture Galilée

Titre et auteur : L’effet Papillon Tome 1, Galilée – Lily Haime

Maison d’édition :  MxM Bookmark (version papier)

Date de publication : 14/02/2013

Durée lecture : 350 pages – Du 07/03/2015 au 10/03/2015

Résumé : « Je laisse toujours une fenêtre ouverte. Pour ne pas étouffer, pour pouvoir fuir… »
Alexandre vit dans l’ombre d’un père tyrannique, homophobe, violent et alcoolique. Quand il referme la porte de chez lui, il sait que tout peut basculer.
Au milieu d’une famille défaillante, bancale, au trouble secret, Alexandre mène une vie imparfaite, parfois douloureuse. Pourtant, il ne se résigne pas, jamais, luttant silencieusement pour ses propres rêves. Humbles et simples, mais ce sont les siens.
Un jour, il percute Jamie. Et dans le regard d’or du jeune homme, Alexandre voit ressurgir l’ombre d’un souvenir d’enfance.
Un battement d’ailes.
Comme un combat contre lui-même, contre ses craintes, contre ses peurs…
Un effet papillon.
Comme l’amour.
« Je laisse toujours une fenêtre ouverte. Pour pouvoir m’enfuir, pour te voir venir vers moi… »

Avis : 4.5/5♥ coup de cœur ♥

Concernant le positif, et tout le bien que j’en pense :

Ce premier tome de L’effet papillon est, je l’annonce directement, un gros coup de cœur pour ma part ! Il se classe directement dans mes livres préférés. D’une part parce que j’adore les romans M/M mais également parce qu’il avait tout ce que je recherchais. Ca n’était pas niais, c’était bien écrit, l’histoire prend son temps de façon juste, sans se précipiter, sans traîner en longueur.

J’ai été prise directement dans le récit bien que la narration à la 1ère personne au passé simple/imparfait m’a semblée étrange au premier abord. On s’y fait très rapidement.

Les personnages sont hyper attachants directement, même si les amis d’Alexandre paraissent légèrement stéréotypés (le meilleur ami un peu lourd mais attachant, le geek qui aime son ordinateur ou encore le sportif beau gosse entourée de filles). Ce que j’ai apprécié c’est que contrairement à ce que l’on peut parfois lire dans des romans du même genre, ces fameux amis ne sont pas refoulés  lorsque la relation s’amorce entre Jamie et Alexandre mais ils restent bel et bien présents, ayant un rôle à part entière dans l’histoire. Le personnage de Pascal était également très sympathique.

Concernant la relation entre Alexandre et son père, le fameux Gérard Barrât. Comment dire que ce fut très oppressant… C’est réellement bien décrit, nous sommes tellement immédiatement immergés dans le monde d’Alexandre que nous angoissons avec lui lorsqu’il rentre chez lui. On ne sait jamais ce que lui réserve son père et c’est vraiment stressant. L’effet de réel est présent et l’on ressent réellement les émotions des personnages, j’ai vraiment apprécié cela !

Pour en venir au vif du sujet, la relation entre Alexandre et Jamie. J’ai adoré la façon dont se sont déroulées les choses !! Pas de précipitation, pas trop lent, juste parfait. J’ai aimé cette tension entre les deux pendant la première partie du roman, les sensations d’Alexandre qui se rend compte au fur et à mesure de ses sentiments latents. J’ai vraiment apprécié la tournure des événements. Aussi, je tiens à dire que leur premier baiser était magique. Ce moment qu’on attend tous avec impatience et qui arrive enfin à point nommé, quel bonheur !

 

 

Concernant les quelques points négatifs qui font que je n’ai pas mis 5/5 :

Je tiens à préciser qu’à mon sens, l’auteure n’est pas à remettre en question. Les erreurs viennent plutôt de la maison d’édition, mais ce n’est pas bien grave.

A la charge de l’auteure, juste un petit bémol : Le fait que Jamie appelle Alexandre « bébé » directement. Je n’ai pas trouvé ça très naturel, et puis je déteste ce petit surnom mais ça c’est mon problème !

A la charge de MxM Boormark : Il y a pas mal d’erreurs d’impression dans mon livre, mais je suis indulgente car je sais que c’est une maison d’édition qui se développe et ils iront très loin, j’en suis sûre.

Tout d’abord, il y a quand même pas mal de fautes d’orthographes dans ce roman, ce sont principalement des fautes d’accord mais qui font un peu mal aux yeux tout de même… Ensuite, à partir de la partie II du roman, rien n’allait plus au niveau de la mise en forme. Il n’y a plus de tirets ! Par exemple, au lieu de lire « Demanda-t-il » nous allons avoir « demanda t il », ça n’est pas très agréable malheureusement. Pour finir, les phrases souvenirs qu’Alexandre se remémore à propos de son père depuis le début du roman ne sont plus en italiques dans cette deuxième partie, ce qui fait qu’on s’y perd un peu…

Pour conclure sur le roman en lui-même :

C’est un véritable coup de cœur que j’ai eu grâce L’effet Papillon Tome 1 – Galilée. Lily Haime sait parfaitement emmener son lecteur où elle le souhaite et c’est très plaisant. C’est une lecture intimiste que je n’avais envie de partager avec personne, je ne voulais même pas l’emmener dans le bus en allant à la fac. Je le laissais juste à côté de mon lit, bien au chaud, pour pouvoir me fondre dans la vie d’Alexandre et Jamie en toute intimité, sans être dérangée et sans rompre cette aura exceptionnelle qui m’entourait pendant cette lecture.

Alors voilà, maintenant, je suis frustrée !! Je veux la suite et j’attends avec impatience sa sortie !

3 thoughts

Répondre à Casscrouton Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *