Last Delivery – Rohan Lockhart

Last Delivery de Rohan Lockhart
Last Delivery de Rohan Lockhart

Titre et auteur : Last Delivery de Rohan Lockhart

Maison d’édition : MxM Bookmark (format ebook)

Date de publication : 15/12/2014

Durée lecture : 55 pages – 12/042015

Résumé : Alors que la nuit tombe sur les environs de New-York, une voiture pénètre dans un hangar pour prendre en charge sa cargaison. Son chauffeur s’est fait une promesse : ce sera sa dernière livraison. Finies les magouilles entre gangs, fini le banditisme. Ce soir, il raccroche.
Mais ce qui devait être une mission tranquille et sans soucis se révèle très vite bien plus complexe, lorsqu’il se trouve forcé de prendre une décision qui va changer sa vie, mais pas comme il l’entendait.

Avis : ★★★★★

Comme à chaque fois que je lis un récit édité par MxM Bookmark, ce fut encore une fois d’une grande qualité.

J’ai adoré cette nouvelle, je l’ai dévorée en une heure. Deux beaux jeunes hommes s’échappant d’un gang, trempant dans des affaires louches et risquant leur vie à tout moment, le tout sous forme de roadtrip : que demander de plus ?

Que d’action ! On n’a pas le temps de s’ennuyer, tout s’enchaîne très rapidement, on craint pour la vie des protagonistes à tout moment, quel plaisir ! Il n’y a, à mon sens, pas un moment où le récit traîne en longueur. On a ici, en quelques pages, un condensé d’une tranche de vie qui laisse espérer beaucoup plus à la fin. J’ai aimé cette fin suggestive qui laisse le champ libre à l’imagination des lecteurs. Je préfère cela à un final bien défini qui ne confère aucune possibilité à ces derniers de se faire leurs propres idées.

L’écriture est simple, propice à un récit rapide riche en rebondissements.

Il y a beaucoup d’humour et de sensualité dans cette nouvelle. J’ai vraiment eu une impression de suggestion sentimentale tout au long du récit. Beaucoup de choses m’ont semblées implicites et c’est agréable de ne pas avoir une exposition suintante de sentiments.

J’ai aimé le personnage d’Isaac, dit Le Boss, qui n’est au final pas ce qu’il dégage au début. J’ai perçu un côté assez enfantin de sa part, notamment lorsqu’il dort et que Joaquim le qualifie d’ « adorable » à plusieurs reprises. Il est drôle tout en étant cru et réaliste, parfois même morbide quant à son propre sort. De plus, sa description physique a su activer mon imagination de façon plaisante alors que je n’aime pourtant pas avoir une vision physique imposée d’un personnage. Je préfère m’en faire ma propre idée mais ici, elle m’a convaincue.

Joaquim, le livreur ou le passeur, est un personnage agréable qui sous des airs de dur a une grande empathie. Empathie qui durant le récit semble le mener à sa perte plusieurs fois. Il risque sa vie pour celle d’Isaac, qu’il ne connait pourtant pas et fait preuve d’altruisme malgré son passé peu exemplaire. C’est un personnage qui ne se prend pas la tête pour rien, même s’il se pose bien souvent des questions quant à l’illogisme de sa conduite. Il reste quelqu’un d’intuitif qui ne réfléchit aux dangers encourus qu’une fois l’action faite.

Ce court récit m’a fait passé un excellent moment. J’ai réellement été emballée par cette histoire et je suis heureuse de découvrir cet auteur ainsi. Il est certain que je vais lire ses autres romans publiés tellement j’ai adoré Last Delivery ! Je le conseille à ceux qui souhaitent lire de la romance m/m sensuelle, virile et bourrée d’action. Un vrai bonheur.

 

PS : Si vous souhaitez vous investir auprès de l’auteur et de MxM Bookmark, faites comme moi et soutenez le projet Interlude sur Ulule : Ici ! Un bel investissement à mon humble avis. :)

2 thoughts

  1. Est-ce que tu connais sa saga principale, GMO Project (dont d’ailleurs Interlude est tiré) ? Je l’ai lu quand elle s’auto-éditait, et c’était déjà magnifique, son écriture s’est affirmée au fil des pages. Je pense lire Last Delivery cette semaine, j’ai tellement hâte de recevoir Interlude et le dernier tome de GMO *w*

Répondre à Bountyfrei Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *