La tête ailleurs – Nicolas Bedos

Titre et auteur : La tête ailleurs : Récit d’une année de Nicolas Bedos

Maison d’édition : Points (Le site / Twitter / Facebook)

Date de publication : 08/10/2014

Nb pages : 305

Résumé :

Nicolas Bedos vous invite à passer une année en sa compagnie. Et, pour la première fois, il ne s’agit pas de faire polémique. On découvre dans ce journal un Nicolas Bedos inattendu, sensible, amoureux et parfois même mélancolique, qui partage ses doutes comme ses désillusions. Un témoignage sur le ton de l’autodérision, drôle et touchant, révélant l’homme qui se cache derrière le personnage public souvent mal compris. Garanti sans mensonges.

Avis : ★★★★☆

C’est la première fois que je lis quelque chose de Nicolas Bedos et je peux désormais l’affirmer : J’adore !

Quelle plume ! C’est bien la première fois me semble-t-il que je lis un auteur moderne à l’écriture si délectable et surtout, si riche !

Que de jeux de mots, de jeux de rythmes ! Nicolas Bedos redonne à la langue française un pan ludique qui nous enorgueillit de la parler. Moi qui étudie actuellement notre bonne vieille langue dans tous ses états à la faculté, je retrouve à travers l’écriture de M. Bedos le plaisir de jouer avec, que nous offraient les Grands Auteurs français. Je suis complètement adepte de son style littéraire.

A chaque chapitre, au moins une phrase me sautait aux yeux et ressortait du texte comme un diamant d’un écrin. Une multitude de figures de style s’entremêlent sous notre regard émerveillé d’amateur littéraire. Certaines sont faciles, parfois lourdes, mais l’immense majorité est si savoureuse que j’aurais pu les recopier dans un cahier pour les ressortir crânement un jour.

« Cette presse qui s’empresse de nous presser le citron » : Facile me direz-vous, mais efficace. La phrase est simple, le message clair et l’assonance permet l’assimilation immédiate dans notre cerveau. Cela marque !

Outre l’exquise plume de Nicolas Bedos, je dois avouer avoir adoré le fond. Je ne connais que peu cet homme (vu parfois à la télé sans le chercher vraiment) mais je suis totalement tombée sous le charme de son humour au trente millième degré grâce à ce livre. Sa pensée est déjà extrêmement intéressante à l’origine, mais exprimée comme il le fait au gré de sarcasmes violents et de drôleries touchantes, elle nous impacte de manière incontestable.

Alors certes, il m’a parfois irritée. A certains moments je me suis dit « C’est bon mon gars, on a compris que Jean Dujardin c’est ton pote maintenant… » (à la limite du léchage de … parfaitement insupportable), à d’autres il m’agaçait à force de se poser en victime de ce monde. Je me suis plusieurs fois demandé s’il était le Génie littéraire de cette génération ou le Usain Bolt de la prétention. Il m’a parfois donné envie de le secouer pour le faire taire, d’autres fois je me suis retrouvée en admiration devant sa –presque- perfection littéraire et très souvent il m’a fait franchement rire. Une chose est évidente, il ne peut en aucun cas laisser indifférent et ce serait avec grand plaisir que je me replongerais dans l’écriture exaltante de Nicolas Bedos !

23 thoughts

  1. bonjour et merci pour ce nouveau concours, je tente ma chance volontiers car justement j’avais envie de l’acheter!!!

    déja fan, j’ai liké et partagé en public

  2. Coucou, le personnage médiatique m’agace souvent mais j’ai découvert ses talents d’écriture lorsqu’il faisait des chroniques dans le magazine Elle, du coup très tentée par ce livre !
    Très beau week end

  3. Coucou, le personnage médiatique m’agace souvent mais j’ai découvert ses talents d’écriture lorsqu’il faisait des chroniques dans le magazine Elle, du coup très tentée par ce livre !
    Très beau week end

  4. Bonjour, je participe avec un très grand plaisir, j’adore l’humour de NICOLAS BEDOS et GUY BEDOS ! ils sont tellement sympathiques tous les deux, toujours un petit sourire ironique et plein de charme. Merci beaucoup

  5. Bonjour et merci pour cette chronique !! C’ est intéressant de découvrir le visage caché des personnalités publiques! J aimais beaucoup Bedos et là je l apprécie encore plus :-) Bon dimanche!

  6. Bonjour,

    Autant j’apprécie son père Guy Bedos, autant je trouve ce Nicolas prétentieux, sûr de lui et agaçant et cela me ferait plaisir de constater combien je me trompe sur lui !

    Merci à vous pour cette offre !

  7. J’avoue que je n’aurais pas forcément été emballée par ce livre si je l’avais vu dans le rayon d’une librairie. En plus, le personnage qu’est Bedos ne plaît pas forcément… Mais je dois bien avouer que ton avis m’intrigue et finalement, découvrir une autre facette de Bedos ne me déplairait pas! :)

  8. Ta chronique m’a vraiment donné envie de lire ce livre, rien que par la façon dont tu décris la plume de Nicolas Bedos ! Merci pour cette découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *