Hors jeu – Amélie C. Astier & Mary Matthews

Hors jeu d'Amélie C. Astier & Mary Matthews
Hors jeu d’Amélie C. Astier & Mary Matthews

Titre et auteur : Hors jeu d’Amélie C. Astier et Marry Matthews

Maison d’édition : Milady

Date de publication :  17/06/2015

Nb pages : 505

Résumé :

Romance homosexuelle / MM

Lorsqu’on est footballeur professionnel, ce n’est pas évident de protéger sa vie privée, et encore moins d’assumer son homosexualité au grand jour.
Ça, Wade Perkins l’a bien compris. Capitaine de l’équipe de Manchester, il se fait passer pour un coureur de jupons depuis des années, et ça lui a bien servi – c’est un excellent joueur, et il a la cote auprès des supporters. L’impossibilité de vivre une vraie histoire d’amour ? Il fait avec. En tout cas, c’était ce qu’il croyait, avant l’arrivée dans son équipe de Nikki, une nouvelle recrue. Entre lui et Wade, c’est l’attraction immédiate, mais quel genre de relation les deux hommes pourront-ils nouer sans que cela ne détruise leur carrière et leur vie… ?

Avis : ★★★★☆

Quelle belle histoire !!!

Je suis complètement adepte de romans MM, je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci. Le résumé en lui-même ne me tentait pas énormément, je n’aime pas vraiment le milieu du football mais comme j’en avais beaucoup entendu parler, je me suis lancée.

Je suis vraiment tombée sous le charme de l’intégralité de l’objet. Ecriture, thèmes du récit, personnages. Tout était très bien construit, les quelques 500 pages ont défilé devant mes yeux à la vitesse de la lumière. J’ai passé un moment magnifique grâce à cette lecture et j’aurais tant aimé pouvoir l’obtenir en version papier.

Si je n’ai pas mis cinq étoiles, je le dis tout de suite, c’est parce que par moments j’ai trouvé le récit un peu lent. A certains moments je me suis un peu ennuyée en lisant les pensées de Wade ou Nikki. Pas que ça ne m’intéressait pas mais j’avais le sentiment quelques fois de lire une copie de philosophie où l’on redit plusieurs fois la même chose mais de manière différente. Cela dit, ces instants de longueurs sont rares et franchement, ils ne gênent en rien le plaisir de lire l’histoire.

Les personnages sont réellement délectables. J’ai vraiment aimé Wade. Je ne sais pas pourquoi mais je visualisais Beckham en pensant à lui. Certainement, parce que c’est le seul joueur de football anglais que je connais… Bref, ça n’était pas désagréable ! Sa psychologie est bien travaillée. Il représente parfaitement la catégorie de personnes qui s’empêchent de vivre pleinement par peur de décevoir la société. Le genre d’individu qui a l’impression que son monde va s’écrouler s’il ne préserve pas une image parfaite. Son évolution au fil du récit est très intéressante et assez éprouvante.

Nikki reste mon personnage préféré. J’ai ressenti beaucoup d’empathie, énormément d’affection à son égard. Le courage est la qualité qui le définit à mon sens. Il fait preuve d’une loyauté sans faille, il est drôle, il a réellement tout pour plaire. L’intrigue avec son père m’a beaucoup intéressée et j’avais hâte de voir sur quoi cela déboucherait à la fin du roman.

L’entourage des garçons est un élément important de l’histoire. Ils sont vecteurs de tout un tas de choses, que ce soit amour ou au contraire animosité. Ils sont très importants et bien que certains d’entre eux soient assez stéréotypés (du genre Shaun, l’homophobe/lourd typique que l’on rencontre un peu partout dans la littérature homo), tous intriguent et apportent leur grain de sable dans l’histoire.

J’ai été vraiment emballée par la relation qui se créer entre Nikki et Wade. On sent assez perceptiblement les directions dans lesquelles elle va aller mais le lire reste un moment délectable. La passion, le désir et l’amour pur sont très bien retranscrits. Le fait que les deux hommes s’aiment dans ce milieu sportif est très intéressant, on ressent nettement l’hostilité qui en émane.

En bref, Hors jeu est un roman vraiment génial. J’ai été transportée par le couple de Wade et Nikki qui m’a parfois fait angoissée et d’autres fois m’a émue au point d’afficher un sourire béat. C’est une histoire captivante que je conseille à tous les amateurs de romance homosexuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *