Forbidden – Tabitha Suzuma

Merci à Netgalley et Milady pour cette lecture

Titre et auteur : Forbidden de Tabitha Suzuma

Maison d’édition : Milady (Site/Twitter/Facebook)

Date de parution : 12/07/17

Nb de pages : 380

Résumé :

Le livre phénomène qui bouleverse tous les tabous ! Pourquoi faire quelque chose de si mal peut-il être si bon ?

 » Tu crois que personne ne peut te comprendre, mais tu te trompes. Tu n’es pas seul.
Ils disaient qu’on refusait de se mêler aux autres, qu’on n’avait pas d’amis. Mais ils se trompaient. On était là l’un pour l’autre. Il était ce que j’avais de plus précieux au monde.
Qu’est-ce qui leur permet de dire que notre amour est monstrueux ? On n’a fait de mal à personne.
Il est mon âme-sœur, ma raison d’être. Il est aussi indispensable à ma vie que l’air que je respire. J’ai toujours su que je l’aimais plus que tout au monde, et que l’amour que je lui portais n’était pas simplement fraternel. »

Maya et Lochan ne sont pas des adolescents comme les autres. Élevés par une mère alcoolique et instable, ils sont livrés à eux-mêmes et n’ont d’autre choix que d’élever seuls le reste de la fratrie. Forcés de devenir adultes plus tôt que prévu, ils se soutiennent dans l’adversité et finissent par tomber amoureux. Lochan se sent seul au monde, et Maya est la seule à pouvoir le comprendre. Conscient de la monstruosité de cet amour, Lochan est prêt à tout pour bâillonner le désir et les sentiments que sa sœur lui inspire. Mais comment résister alors que Maya a besoin de lui autant qu’il a besoin d’elle ? Est-ce un crime de s’aimer si fort ?


Avis : ★★★★★

Forbidden est une romance tragique très puissante !

Nous rencontrons Lochan, Maya, Kit, Tiffin et Willa, cinq enfants qui doivent s’occuper les uns des autres parce que leur père est parti et que leur mère est indifférente à leur sort. Cinq enfants soudés. Lochan et Maya prennent la tête de la famille mais plus le temps passe, plus les sentiments qui les lient sont ambigus et forts…

Forbidden est un roman très marquant. Le thème de l’inceste y est omniprésent, chose que je croise peu dans la littérature. C’est un thème tabou, que peu d’auteurs tentent d’évoquer et que les lecteurs peuvent concevoir comme choquant. En l’occurrence, le thème est parfaitement maîtrisé, brut et poétique à la fois.

C’est une romance que chacun appréciera selon son point de vue, sa subjectivité. Pour ma part, j’ai trouvé que Forbidden est un roman aussi magnifique que dramatique, plus que poignant. Les sentiments sont décrits d’une telle façon qu’ils nous assaillent et nous serrent la gorge. La manière dont Tabitha Suzuma fait évoluer la pensée de Lochan et Maya est très intéressante et complexe. Rien n’est traité de manière superficielle et le combat que chacun des deux livrent en esprit est terrible. Le sentiment amoureux incestueux engendre beaucoup d’émotions paradoxales et tout le pan psychologique du récit est réussi. On ne sait jamais vraiment quoi penser parce que si l’on sait que c’est considéré comme « immoral » dans la société et qu’on est réfractaire à ce genre de relation, on ne peut pas s’empêcher pour autant de penser que cet amour semble pur et beau. L’auteure joue avec les émotions et leurs contradictions, c’est tout à fait fascinant.

J’ai particulièrement été touchée par le personnage de Lochan. Il lutte perpétuellement avec lui-même et les autres. Il est victime de crises d’angoisse, d’un stress permanent lorsqu’il est confronté à un public. Son trouble d’anxiété social est bien maîtrisé et l’on ressent parfaitement sa souffrance quotidienne. Lorsque l’on ajoute à cela le fait qu’il doive s’occuper de sa fratrie et qu’il doive gérer ses sentiments à l’encontre de sa sœur, on ne peut que concevoir l’abîme d’anxiété et de souffrance contre lequel il essaye de se battre.

Les personnages de Kit, Tiffin et Willa sont également intéressants. Si Maya et Lochan tiennent forcément le haut de l’affiche, les trois autres ne sont pas lésés car l’auteure n’a pas oublié de leur fournir une personnalité propre et des comportements qui vont de pair avec ces caractères. On se sent ému face à leur solitude, face à cette envie de normalité et la compréhension implicite que leur vie n’est pas tout à fait comme les autres.

En définitive, Forbidden est un roman douloureux, bouleversant et fascinant. J’ai rarement lu un livre me faisant ressentir autant de choses contradictoires. A découvrir !

11 thoughts

  1. Je l’ai depuis quelques années en anglais, mais je ne l’ai pas encore lu. Je pense que si je le lis je devrais être dans un état psychologique et une ouverture d’esprit assez forte, parce que l’inceste ne se développe pas comme ça. J’ai plus l’impression que c’est une excuse pour une histoire d’amour atypique qui en réjouiront beaucoup mais dans la réalité, l’inceste c’est plus une histoire de domination et de possession…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *