Les filles des autres – Amy Gentry

Lu grâce à Netgalley & à La Bête Noire que je remercie !

Titre et auteur : Les filles des autres  de Amy Gentry

Maison d’édition : Robert Laffont / La Bête Noire (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 19/01/17

Nb de pages : 336

Résumé :

Êtes-vous bien certaine de connaître votre fille ? D’ailleurs, est-ce vraiment la vôtre ? 
À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie.
Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

Avis : ★★★☆☆

J’ai bien aimé Les filles des autres même si je n’ai pas été aussi captivée que je l’aurais souhaité.

Julie a disparu il y a huit ans. Le seul témoignage que ses parents, Tom et Anna ont, vient de leur seconde fille Jane. Un homme est venu chez eux et a kidnappé Julie sous la menace d’un couteau. Huit ans plus tard, une jeune femme débarque sur le palier des Whitaker, c’est Julie. Mais plus les jours passent, plus Anna a un doute : est-ce bien sa fille ?

J’ai apprécié ma lecture d’une part pour la narration. J’aime toujours lorsqu’un récit est raconté à la première personne, ce qui permet une incursion dans le monde fictif plus approfondie à mon sens. En l’occurrence, on alterne entre les pensées d’Anna, la mère, et une narration à la troisième personne selon le point de vue d’une succession de personnages.

Au départ, c’est un peu déroutant puisque lors de ces passages, on nous présente plein de noms, plein de personnages comme Cal, Charlotte, Gretchen, Starr, John-David etc… qu’on ne connait pas ! Pour une bonne partie de ces personnages, on comprend immédiatement leur rôle, on sait qui ils sont puisque l’auteur ne produit pas de suspens particulier autour de ces différentes identités. C’est justement cela qui est perturbant au départ. On se demande comment le suspens peut bien intervenir si l’on comprend tout au long du récit, quelque chose qui me semble pourtant important, à savoir l’identité des personnages mystérieux que l’on suit.

En réalité, là a été mon erreur durant ma lecture. Je me suis focalisée là-dessus, en me demandant si l’identité de ces personnages était censée faire partie du suspens ou si cette transparence était volontaire, ce qui a un peu gâché mon plaisir. Parce que le plus important n’est pas vraiment là, le plus important consiste en l’évolution de la pensée d’Anna.

Le doute qui s’immisce en elle. Toute la réflexion pour savoir si la Julie qui a débarqué chez elle, est bien celle que l’on a enlevée il y a huit ans ou non. Nous même, en tant que lecteurs, nous nous posons cette question. Les suspicions s’alourdissent et c’est là toute la magie du suspens. On se demande comment Anna va gérer tout ça, on tente d’appréhender ses actions à venir. On se demande nous aussi qui est vraiment Julie, est-ce bien elle, est-ce une autre ?

Ce qui m’a énormément plu, c’est la fin ! Si ma lecture a commencé par une impression mitigée, j’ai été ravie du dénouement qui est complètement inattendue. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais ce fût une belle surprise !

En définitive, Les filles des autres ne sera pas mon thriller préféré de La Bête Noire, mais c’est une bonne lecture malgré tout, avec une fin comme je les aime !

Retrouvez Les filles des autres sur Leslibraires.fr

17 thoughts

  1. Merci de ton passage sur le blog :)
    J’ai hâte de lire Misery, j’en entends beaucoup de bien, et je pense surtout que j’ai besoin de me forger un avis et un portrait plus complet de l’auteur. Je n’ai pas vu de chronique de Misery sur ton blog, sinon je me serai empressée de la lire :)

    J’espère que la saga de Murakami me plaira, j’en également entendu beaucoup de bonnes choses à son sujet :)

    PS : j’adore le design de ton blog!

    1. Non, Stephen King est mon auteur préféré mais j’ai lu tous ses anciens livres quand j’étais plus jeune et que je n’avais pas de blog, à part Marche ou Crève que je relis régulièrement parce que c’est mon livre préféré absolu, je n’ai pas encore relu les autres. Je devrais le faire pour écrire mes avis sur le blog ! :-) (Mais j’insiste, Misery est excellent!)

      Ps : Merci beaucoup, ça me fait vraiment plaisir !! ;-)

    1. Ravie de t’avoir fait découvrir un titre ! La Bête Noire propose toujours des thrillers géniaux ! Je te conseille Les fauves d’Ingrid Desjours, si tu veux en lire un exceptionnel. :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *