La ferme du bout du monde – Sarah Vaughan

Merci aux éditions Préludes pour cette jolie lecture !

Titre et auteur : La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Maison d’édition : Préludes (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 05/04/17

Nb de pages : 448

Résumé :

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l a préparée à ce qu elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard.

Avis : ★★★★★

La ferme du bout du monde est un très beau roman !

Nous faisons la rencontre de Maggie, Will et Alice dans les années 40, en pleine seconde guerre mondiale, d’un côté. De l’autre, nous rencontrons Lucy, alors qu’elle se remet en question sur le plan professionnel et réalise que son mari la trompe. Lucy décide de rejoindre sa mère Judith et sa grand-mère Maggie à Skylark, la ferme familiale, ce qui ouvrira la porte à certaines révélations insoupçonnées jusqu’alors.

J’ai adoré La ferme du bout du monde ! Il s’agit, en tout point, du genre de roman que j’affectionne. Pour commencer, la narration m’a séduite. J’ai apprécié, en effet, qu’elle soit scindée en deux. L’une raconte la vie de Maggie dans son enfance dans les années 40 et l’autre raconte la vie actuelle de Lucy et de sa grand-mère Maggie en 2014. Les allers-retours entre présent et passé permettent de faire avancer l’intrigue et de ménager un suspens sur certains secrets.

Le suspens est effectivement présent. On se pose une multitude de questions dès les premières lignes du roman en se demandant qui est cette femme atteinte d’un cancer en phase terminale et son rôle dans l’histoire. J’ai adoré suivre toutes les intrigues des deux histoires parallèles, au passé et au présent. L’histoire d’amour entre Will et Maggie est passionnante et nous inspire beaucoup d’émotions, du bonheur à la souffrance. L’histoire de Lucy quant à elle est un peu moins captivante, mais elle n’en reste pas moins intéressante. On s’interroge sur l’avenir de son couple, de sa vie professionnelle, de ses aspirations futures. Et l’on se demande également comment la famille de Lucy va parvenir à sauver cette ferme si chère dans le cœur de Maggie.

La ferme du bout du monde nous procure beaucoup d’émotions. C’est un très beau roman, où le sentiment d’amour est bien exploité sous toutes ses formes : passionnel, charnel, indifférent etc… C’est intéressant de le découvrir de manière différente selon les relations des protagonistes et cela permet de renforcer l’amour qui lie Will et Maggie au point de nous serrer le cœur de nombreuses fois. On ressent parfois de l’inquiétude et de l’indignation, notamment par l’intermédiaire du personnage d’Evelyne qui pour une certaine situation m’a fait horreur. Elle est un peu le point de départ d’un désastre qui aurait pu être évité.

En définitive, La ferme du bout du monde est un beau roman où les émotions sont fortes, l’histoire passionnante et les personnages attachants. Je recommande !

8 thoughts

  1. Je ne connaissais pas, je ne me serais pas arrêtée devant, mais le résumé m’intrigue beaucoup. C’est le genre de récit sympathique et touchant à lire de temps en temps pour moi, merci.

  2. J’ai bien envie de le lire moi aussi surtout que j’adore lire des romans (comme ceux de Daphné Du Maurier, par exemple) se passant aux Cornouailles. Je trouve que cela donne une très jolie atmosphère aux histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *