Encre Ephémère – Emmanuelle Lagadec

 encre-ephemere

Titre et auteur : Encre Ephémère de Emmanuelle Lagadec

Maison d’édition : Sharon Kena (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication :  13/12/16

Nb pages : 196

Résumé :

Qui est-il ?

A-t-il conscience de l’alchimie qui nous lie ?

Son regard me brûle, m’électrise, m’enivre. Il en est presque insupportable.

L’arrivée d’Ordan a bouleversé ma vie. Les disparitions. Les suspicions. Il n’est pas ici par hasard. J’en ai la certitude à présent. Les sentiments et les mots se bousculent en moi, sans ordre ni raison. Je donnerais n’importe quoi pour remonter le temps. Mais je dois entendre la vérité, même si elle m’effraie.

Avis : ★★★☆☆

J’ai apprécié globalement ma lecture d’Encre Ephémère!

Nous rencontrons Katell alors qu’elle est monitrice d ans un camp de vacances. Elle s’amuse avec ses amis moniteurs, comme tous les ans, sauf que cette fois, un élément perturbe le décor : Ordan. Il se présente comme nouvel aide au camp de vacances, mais Katell sent tout de suite une alchimie entre eux qui relève du surnaturel. Depuis qu’Ordan est sur le camp, rien ne va plus, les drames s’enchainent et une maladie étrange semble contaminer certains membres  proches de Katell.

J’ai apprécié cette lecture pour plusieurs raisons. Dès le départ j’ai été prise dans l’histoire que j’ai lu d’une traite. L’écriture est fluide, il n’y a pas de temps mort et donc aucune raison de s’arrêter. J’ai apprécié l’intrigue également. Je ne suis pas adepte du genre fantastique mais j’ai été séduite par le scénario ici. J’ai été embarquée dans un monde inconnu auquel j’ai réussi à adhérer sans problème ce qui est très appréciable. Si la plupart des éléments sont irrationnels, ils me paraissaient cohérents dans l’histoire et j’ai bien aimé ce fait.

J’ai également aimé l’impression d’être par moment plongée dans un thriller. Certaines scènes sont un peu horrifiantes, angoissantes. On ne comprend pas plus que Katell ce qui se passe et j’aime être plongé dans une espèce de brouillard inquiétant. Le suspens est donc bien présent dans l’intrigue. On cherche à savoir tout au long du récit le fin mot qui saura éclairer toutes les zones d’ombre présentes d’un bout à l’autre de l’intrigue. La conclusion est satisfaisante et éclairante, le titre prend effectivement tout son sens.

Ce que j’ai moins aimé, ce sont les personnages que j’ai trouvé un peu stéréotypés sans grande originalité. Il y a la protagoniste, Katell, pour laquelle on ressent forcément de l’empathie mais qui, à mon sens, n’a pas un caractère très fort. Il y a Lénaïg, qui correspond à la meilleure amie un peu fofolle, Yann l’ex petit ami qui devient bourreau, un peu malsain. Et puis il y a Ordan, qui est l’homme mystérieux, ensorcelant et don’t on cherche à comprendre l’identité. J’avoue que pour ce dernier, le personnage fonctionne bien puisque j’ai été charmée et que le questionnement sur son identité est prégnant jusqu’à ce qu’elle soit dévoilée intégralement.

En défintive, j’ai apprécié ma lecture parce que je trouve que l’intrigue est vraiment originale et le mélange des genres m’a bien plu, mais je n’ai pas vraiment été séduite par tous les personnages présents dans l’histoire. Je retiens cela dit la fin du roman (qui se déroule dans une autre dimension) qui m’a beaucoup plu! A lire si vous aimez le fantastique qui mêle romance et mystère.

300dpi

Retrouvez Encre Ephémère sur Leslibraires.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *