Le domaine – Jo Witek

le domaine jo witek casscrouton

Lu dans le cadre de l’opération Explo’Book de Lecteurs.com que je remercie ainsi que les éd. Actes Sud

Titre et auteur : Le domaine de Jo Witek

Maison d’édition : Actes Sud Junior (Site/Facebook/Twitter)

Date de publication :  02/03/16

Nb pages : 330

Résumé :
Gabriel, solitaire et passionné de nature, accompagne sa mère embauchée comme domestique dans un vaste domaine entouré de landes. Il y fait la rencontre d’Eléonore, la petite-fille des châtelains, aussi attirante qu’inaccessible. Envoûté, il perd complètement le contrôle… Jusqu’où ira-t-il pour se faire aimer ?

Avis : ★★★★☆

Le domaine est un thriller qui m’a bien plu !

Nous rencontrons Gabriel, alors qu’il accompagne sa mère dans le domaine d’un comte et d’une comtesse. Florine, sa mère, sera leur aide cuisinière pour deux mois. Gabriel est réticent et plus il demeure au domaine, plus son comportement devient étrange. A plus forte raison lorsqu’il rencontre Eléonore dont il tombe follement amoureux.

J’ai aimé ce roman tout d’abord pour son personnage principal qui a une telle densité qu’il occupe quasiment tout le récit. Gabriel est de prime abord un garçon brillant pour son âge, passionné d’ornithologie. Si cette passion est admirable, dans le roman elle confère un petit sentiment de malaise dès qu’il pénètre dans le château. J’ai aimé son caractère révolté, ses principes qui tranchent avec tous les occupants du château. Cette phrase notamment m’a marquée : « A ses yeux, un humain qui sonnait un autre humain pour se faire apporter sa bouffe ou son breuvage avait quelque chose de grossier, de minable, d’archaïque. C’était humiliant, même en échange d’un salaire important, et il baissa les yeux pour ne pas croiser à cet instant ceux de sa mère. ». J’ai trouvé intéressant cette confrontation entre ses valeurs morales et le métier de sa mère, qui doit se plier aux exigences de ses employeurs.

Néanmoins, Gabriel a une part d’ombre qui n’apparaît qu’une fois sur le domaine du comte et de la comtesse. Toute sa psychologie semble se modifier et l’on surprend alors un Gabriel en proie à des sentiments néfastes telles que la colère, la jalousie et l’envie. De plus, ses réactions apparaissent comme excessives et notamment sa surprotection envers sa mère qui nous semble ambigue. Il se comporte plus en mari qu’en fils et cela crée un malaise certain.

De manière générale, l’ambiance du roman est sombre. Il y a une tension qui se dessine un peu plus à chaque page. Cela est dû au domaine en lui-même que l’on perçoit assez régulièrement la nuit mais aussi aux personnages qui nous paraissent tous étranges. Kun-Thea, une des collègues de la mère de Gabriel, le comte ou Vincent, le jardinier, tous semblent cacher des choses et provoquent chez le lecteur des questionnements.

Toute cette atmosphère m’a fait immédiatement penser aux Fleurs du mal de Baudelaire, notamment dès l’apparition d’Eléonore et des sentiments exacerbés de Gabriel, et j’ai été ravie de constater que l’auteur aussi puisqu’il cite quelques vers du poète à la fin du roman. L’ambiance du récit se rapproche vraiment des écrits de Baudelaire, roi en matière d’amours mortifères.

Ce que j’ai apprécié pour finir et ce qui m’a paradoxalement un peu gênée, c’est qu’il n’y a pas vraiment de suspens dans le roman. On ne sait absolument pas où Jo Witek veut nous emmener, bien que l’on sente dès la première page qu’un drame se profile. Ce point m’a un peu rendue perplexe durant ma lecture. Cependant j’ai trouvé ça fort parce, sans qu’il n’y ait donc de suspens durant tout le récit, outre une atmosphère dès plus pesante, la fin nous réserve un retournement de situation totalement inattendue, changeant complètement la donne. J’ai été séduite par ce dénouement étonnant !

En définitive, Le domaine est un roman à découvrir,  ne serait-ce que pour le personnage de Gabriel qui est très complexe et complet, et pour l’atmosphère pesante des plus réussie. Une belle découverte !

Leslibraires casscrouton

Retrouvez Le domaine sur Leslibraires.fr

6 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *