Le dernier vol du corbeau – Damien Boyd

Lu avec Netgalley que je remercie ainsi qu’Amazon Crossing.

Titre et auteur : Le dernier vol du corbeau de Damien Boyd

Maison d’édition : Amazon Crossing (Site)

Date de parution : 25/04/17

Nb de pages : 176

Résumé :

Les grimpeurs le savent bien : à plusieurs centaines de mètres de haut, la moindre erreur d’inattention peut être fatale. L’inspecteur Nick Dixon prend conscience de cette terrible réalité lorsque son ancien partenaire d’escalade, Jake Fayter, perd la vie lors d’une ascension. Dixon a vite l’intuition qu’il ne s’agit pas d’un simple accident mais d’un acte criminel. Les témoignages des personnes présentes évoquent un « fait étrange » qui se serait produit quelques secondes avant le drame et qui l’amène à fouiller dans le passé de son ami.

En enquêtant, Dixon se rend rapidement compte que Jack cachait de nombreux secrets… Et de nombreux ennemis qui n’hésiteront pas à sortir de l’ombre si Nick se rapproche trop de la vérité. Alors que les cadavres s’accumulent, l’inspecteur prend de plus en plus de risques pour piéger le meurtrier et lever l’omerta qui règne sur la ville.

Le dernier vol du corbeau est le premier tome époustouflant d’une série d’enquêtes de l’inspecteur Nick Dixon.

Avis : ★★☆☆☆

Je n’ai malheureusement pas été totalement séduite par ce premier tome des Enquêtes de Nick Dixon.

Nous rencontrons Nick Dixon, alors qu’il est muté dans un nouveau service. Son ami Jake Fayter, avec qui il a fait de l’escalade durant 6 ans est mort. Il a fait une chute mortelle. Les parents de ce dernier n’arrivent pas à croire à un accident et supplient Nick de faire quelque chose. Seulement, Nick n’avait pas prévu que son ami n’était pas aussi clean qu’il ne le laissait penser…

Je n’ai pas accroché à cette enquête qui m’a laissée de marbre tout au long de ma lecture, malheureusement.

J’ai trouvé l’histoire assez ennuyeuse en vérité, pour de multiples raisons. Il n’y a quasiment pas d’action, ce qui fait que l’intrigue avance doucement, assez laborieusement, sans véritable entrain à mon sens. Il n’y a pas non plus de personnages attachants. En général dans un thriller ou un policier, il y a toujours quelques personnages qui ressortent du récit par leurs caractères extravagants ou charmants. En l’occurrence, aucun des personnages du Dernier vol du corbeau n’a su se détacher du reste par une psychologie peu commune. Même le protagoniste, Nick Dixon m’a laissée indifférente.

C’est là qu’intervient donc le gros point négatif à mon sens de ce livre : il n’y a aucune émotion. L’histoire peut être très bien écrite, les décors superbement rendus, le vocabulaire sur l’escalade bien expliqué et présent, il n’empêche qu’il n’y a pas d’émotion qui émane ni de la plume de l’auteur ni des personnages. L’émotion dans une histoire est à mon sens capital et c’est vraiment dommage qu’à la lecture je sois restée de marbre. Je n’ai rien ressenti durant ma lecture, pas même un peu de suspens.

Si je mets deux étoiles tout de même, c’est qu’à partir d’un peu plus de la moitié de l’histoire, lorsqu’une équipe se constitue véritablement pour enquêter sur la mort de Jake, on sent que les choses bougent un peu. La seconde partie du roman est un peu plus revigorante, un peu plus intéressante.

Néanmoins, cela ne sauve pas vraiment mon impression puisque cette seconde partie fait à peine 80 pages, c’est trop peu pour oublier tout le début. Pour finir, je dois avouer également que j’avais deviné le dénouement, donc cela reste une déception globale.

En définitive, Le dernier vol du corbeau n’a pas su me séduire en raison d’un certain nombre de points décevants. Ce que je retiens le plus dans ceux-ci cependant reste le manque d’émotion, c’est vraiment le calme plat d’un point à l’autre. A voir si le prochain tome comportera un peu plus d’action et d’émotion…

 

 

2 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *