Dans la peau de Coventry – Sue Townsend

dans la peau de coventry

Troisième lecture dans le cadre des Lectrices Charleston 2016 ! Merci Elise :)

Titre et auteur : Dans la peau de Coventry de Sue Townsend

Maison d’édition : Charleston (Site/Facebook/Twitter)

Date de publication : 05/02/16

Nb pages : 256

Résumé :

«Il faut d’abord que je vous dise deux choses sur moi : la première, c’est que je suis belle, la deuxième, c’est que, hier, j’ai tué un homme du nom de Gerald Fox. Je suis une femme très ordinaire qui n’a aucun talent particulier, aucune relation influente parmi les membres de sa famille, aucune qualification en quoi que ce soit et aucun revenu. Hier, j’avais un mari et deux enfants adolescents. Aujourd’hui, seule et en fuite, je suis à Londres, sans mon sac à main. »

Fuyant un mari ennuyeux qui voue un amour inconditionnel à ses quatre tortues domestiques, une existence monotone dans le lotissement des Chemins Gris où il ne se passe jamais rien, et surtout la police, Coventry va se découvrir une âme d’aventurière… et de fugitive sans le sou. Tandis que tout le monde la recherche activement, ses tribulations en plein coeur de Londres, aux côtés de personnages tous plus rocambolesques les uns que les autres, vont se révéler bien plus drôles qu’une vie de femme au foyer dans la banlieue anglaise…

Avis : ★★★☆☆

Dans l’ensemble j’ai aimé Dans la peau de Coventry !

Dès le premier chapitre, tout est clair. Coventry est belle, Coventry a tué un homme. Elle aime son frère, elle méprise ses parents. Coventry aime ses enfants mais son mari l’indiffère. Coventry a tué Gerald Fox, elle est une fugitive. Dans la peau de Coventry dessine la société actuelle avec cynisme et humour, sans langue de bois !

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est ce ton caustique employé dès le premier chapitre. Plus qu’un roman, il s’agit d’une critique sociale usant d’actions énormes et de faits grossis pour dépeindre des coutumes et mœurs parfois ridicules. La preuve en est, Coventry, narratrice et protagoniste de son état dans le premier chapitre commence ainsi : « Il faut d’abord que je vous dise deux choses sur moi : la première, c’est que je suis belle, la deuxième, c’est que, hier, j’ai tué un homme du nom de Gerald Fox. » Placer la beauté et le crime sur le même plan pour commencer une histoire n’est-il pas admirablement audacieux ?

J’ai aimé l’humour du livre, principalement causé par l’entourage de Coventry, représenté par des personnages passifs et il faut le dire, parfois risibles. Qu’il s’agisse de Sydney le frère de Coventry, égocentrique à l’extrême -à la limite du sociopathe, Derek,  son mari adulateur de tortues en dehors de la réalité, ou Sly, inspecteur de police quasiment dépourvu de bon sens, tous se voient grossir exagérément leurs traits pour les faire entrer dans des cases stéréotypes représentant la population anglaise actuelle.

Ce que j’ai regretté dans ce livre, c’est le manque d’empathie ressentie au cours de ma lecture. Je ne me suis pas du tout sentie attachée aux personnages, même Coventry qui est pourtant l’actrice principale de l’intrigue. Je ne sais pas si cela est dû à cette fameuse exagération ambiante qui empêche une certaine amitié avec les protagonistes ou si cela vient de la narration changeante à chaque chapitre mais ce non-attachement envers les personnages m’a un peu dérangée. En réalité, j’ai ressentie un petit serrement de cœur à la toute fin vis-à-vis de Coventry et ses enfants, mais ça n’est pas allé plus loin que cela sur le plan affectif ce qui est fort dommage à mon goût.

Cela dit, les multitudes de rebondissements et la manière dont Coventry se tire de chaque situation portent à rire et j’admets avoir passé un bon moment. Si le plan sentimental n’a pas opéré lors de ma lecture, le plan intellectuel a quant à lui été ravi !

Dans la peau de Coventry est à mon sens une bonne satire sociale, accessible à tous et dotée d’un humour frais qui ravira les esprits critiques !

Du même auteur sur le blog :


LC 2016

Les avis en bref des Lectrices Charleston sur le site des éditions Charleston (A venir)

Liens des chroniques intégrales des Lectrices Charleston :

  • Alison de My Little Anchor : Ici
  • Sandrine de Vudemeslunettes : Ici
  • Ivana de Commedansunlivre : Ici
  • Carène de Desmotsetmoi : Ici
  • Mélusine de Carnet Parisien : Ici
  • Djihane de Les instants volés à la vie : Ici
  • Noëlline : Ici
  • Sophie de C’est quoi ce bazar : Ici
  • Delphine : Ici

 

11 thoughts

  1. Vraiment, je ne sais pas quoi penser au sujet de ce bouquin… Ça me travaille, c’est une catastrophe ^^ (bon, ok, j’exagère un peu !) mais c’est vrai que les avis sont tellement divergents, c’est difficile de se positionner. Peut-être si je le trouve en bibli ou en occasion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *