Constance – Rosie Thomas

Merci à Elise & aux éditions Charleston pour cette lecture !

Titre et auteur : Constance de Rosie Thomas

Maison d’édition : Charleston (Site/Facebook/Twitter)

Date de parution : 07/03/17

Nb de pages : 423

Résumé :

Très loin de son Angleterre natale – et d’un chagrin d’amour auquel elle ne pourra jamais vraiment échapper –, Connie (Constance) s’est créé une nouvelle vie à Bali, dans un endroit idyllique à la végétation luxuriante. Mais lorsqu’elle reçoit un appel de sa soeur Jeanette, mourante, elle se doit de retourner à Londres. Pourtant les sentiments qui les lient ne sont pas des plus simples. L’une était ténébreuse, l’autre, un véritable soleil. Jusqu’à ce qu’elles tombent amoureuses du même homme… Avec l’amertume de la trahison entre elles, les deux soeurs doivent apprendre à se pardonner. Pourront-elles retrouver les liens partagés lors de leur enfance et dépasser les mensonges ?

Avis : ★★★☆☆


Constance est un roman original que j’ai pris plaisir à découvrir !

Nous rencontrons Constance, une anglaise habitant à Bali, loin de son passé, sa famille et son grand amour impossible. Seulement, elle reçoit un jour un appel, Jeanette sa sœur est atteinte d’un cancer en phase terminale, il ne reste que six mois à vivre tout au plus. Constance ne réfléchit pas et saute dans un avion pour la retrouver, malgré ce passé douloureux qui l’étouffe.

J’ai apprécié ce roman pour diverses raisons, mais son originalité m’a parfois déroutée. J’ai apprécié tout d’abord le contexte géographique général. J’ai adoré passé de Bali à l’Angleterre et découvrir des paysages tous plus oniriques les uns que les autres. On se surprend à vouloir voyager à l’instar des personnages, changer notre vie pour en connaître d’autres. Rosie Thomas rend bien compte de la chaleur de Bali et de ses paysages tropicaux à couper le souffle, de ses coutumes et ses célébrations, mais également de l’Angleterre et son climat, de sa mer violente et déchainée qui ne donne pas moins envie d’aller à sa rencontre.

L’intrigue m’a plu même si je ne savais pas trop quoi en penser au départ, étant vaguement mal à l’aise. Constance est amoureuse du mari de sa sœur, Jeanette depuis toujours. Celui-ci aime sa femme mais aime aussi Constance. Cela provoque évidemment un drame familial avec pour point principal la trahison et l’infidélité. C’est d’autant plus terrible que cet amour passionnel mais impossible est encore vivace alors que Jeanette est mourante. Quand j’ai transposé cette situation à la réalité, je me suis dit que c’était vraiment horrible pour Jeanette. Puis au final, au fur et à mesure de la lecture, on se dégage de la « morale » pour se focaliser sur la sincérité des émotions de ces personnages, leur souffrance due à cette situation inextricable et l’on comprend. On souhaite que Bill reste fidèle à Jeanette. Néanmoins, on se surprend aussi à vouloir qu’il vive son amour avec Constance.

J’ai par conséquent été mal à l’aise au départ par rapport à mes sentiments pour Constance. Son histoire est extrêmement touchante, j’ai eu beaucoup d’empathie pour elle dès le premier chapitre. Pourtant, cet amour envers Bill, le mari de sa sœur m’a fait prendre un peu de distance vis-à-vis d’elle. Puis au final, je l’ai tout simplement adorée en entendant son désespoir et sa fidélité malgré tout. Le malheur depuis sa naissance dirige sa vie et l’on comprend ses actions, réactions, et l’on admire surtout sa force de caractère. J’ai de plus, beaucoup aimé tout ce qu’elle fait pour Roxana, une jeune femme ouzbèke que l’Angleterre laisse pantoise.

Je n’ai pas vraiment compris l’histoire parallèle avec Roxana et Noah (le fils de Jeanette et Bill) en premier lieu, mais lorsque l’alliance se fait avec Constance, c’est le coup de foudre. J’ai adoré les voir interagir toutes les deux, vivre ensemble, leur expédition à la mer. Un lien fort se créer entre elle, comme une mère et sa fille tout en gardant un soupçon d’ambiguïté étonnant.

En définitive, l’histoire peut dérouter au départ mais la sincérité prend le pas sur tout le reste. Constance est un beau personnage que j’ai pris plaisir à suivre et à découvrir. Un joli roman original !

Retrouvez Constance sur Leslibraires.fr

16 thoughts

  1. Je suis curieuse de découvrir cette maison d’édition, il y a quelques titres qui me tentent bien. Merci pour cette découverte, parce que celui-ci a l’air super.

    1. Les éditions Charleston sont fabuleuses ! Il y a énormément de titres géniaux mais si tu dois en lire quelques uns, je te conseille la saga des Sept soeurs de Lucinda Riley et de manière générale tous les romans de Lucinda Riley publiés par les éditions Charleston, ils sont juste incroyables !

  2. Comme toi je trouve que la couverture est sublime.
    Ce n’est pas spécialement le genre de livre que j’apprécie, mais je pourrai me laisser séduire par cette histoire qui sort des sentiers battus, qui semble aller à l’encontre de la morale tout en faisant preuve d’une grande sincérité. En tout cas, merci pour la découverte :)

  3. Pour ce qui en est de Colette, je vais te copier/coller ma réponse :)

    Inaccessible je ne pense pas, mais je pense parce contre qu’il est presque nécessaire d’avoir quelques bagages concernant la vie de l’auteure pour différencier ce qui appartient à la fiction ou à l’autobiographie. J’espère que tu franchiras le cap un jour :)

    1. Ma première découverte de Colette a été avec le livre Sept Femmes de Lydie Salvayre et le passage sur Colette m’avait fascinée, c’est pour ça que j’aimerais vraiment découvrir cette femme dans son activité auctoriale ! Je me lancerai un jour, mais quand… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *