Mon cher stagiaire – Anouk Laclos

mon cher

Merci à Babelio et aux éditions Calmann-Lévy pour cette lecture.

Titre et auteur : Mon cher stagiaire de Anouk Laclos

Maison d’édition : Calmann-Lévy (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication : 01/06/16

Nb pages : 312

Résumé :

Une pétillante quadra devenue veuve avant l’heure se voit confier les reines de l’empire de champagne Van Styn.
Un jeune étudiant américain à l’ambition débordante et au charme fou rêve d’y faire un stage.
Anouk laisse sa chance à Andrew dont la soif d’apprentissage va se révéler troublante…
Entre bulles de champagne et déplacements professionnels de rêve commence alors une initiation enivrante aux plaisirs à la française, mais jusqu’où Anouk osera-t-elle aller ?

Avis : ★★★★☆

J’ai été agréablement surprise par Mon cher stagiaire !

Nous rencontrons Anouk, une quadra dont le mari vient juste de décéder. Elle se retrouve alors à la tête de l’entreprise de champagne Van Styn, envers toute sa belle-famille qui voit cette décision d’un très mauvais œil. Alors qu’elle cherche à se faire une place, Andrew Nichols, un jeune américain lui demande d’être son stagiaire. Il est prêt à tout pour se faire engager et Anouk voit en lui une détermination qui la séduit. Leur relation professionnelle risque rapidement de se transformer en autre chose…

Ce roman érotique est vraiment très bon ! Anouk Laclos, de son pseudonyme, écrit vraiment bien. Elle m’a emportée dès les premières lignes dans son monde qui pourtant ne m’intéresse pas beaucoup à l’origine (le monde du luxe, des affaires). La narration à la première personne donne l’impression qu’il s’agit réellement de l’auteur nous racontant son histoire, j’ai beaucoup aimé.

Honnêtement j’ai été surprise parce que j’ai vraiment adhéré à toute l’histoire. Tant sur le plan de l’érotisme que sur tout le contexte. Les magouilles, les trahisons, la concurrence, tous ces événements sont intéressants et servent parfaitement les intrigues amoureuses. Il y a du suspens également, chose à laquelle je ne m’attendais absolument pas. L’histoire est réellement rondement menée et intéressante, elle ne sert pas juste de support fragile à des scènes de sexe crûment racontées, ce qui est appréciable.

Ce fut une expérience intéressante car c’était la première fois que je lisais un roman érotique dont le personnage principale est une femme d’une quarantaine d’année. Nous avons l’impression d’être dans la peau d’une « couguar ». Sa proie, Andrew Nichols est un personnage enthousiasmant qui se révèle plein de surprises.

Si les scènes érotiques sont très bien narrées et l’ambiance parfaitement installée, je regrette cependant quelques expressions assez vieillottes. Quelques remarques dans la narration me semblaient un peu ringardes et je me sentais parfois en décalage. Heureusement, je n’ai ressenti ça qu’à peu de reprises mais c’est un peu perturbant.

Je suis en revanche scotchée, il n’y a pas d’autre mot, par la fin que nous réserve l’auteur. Je ne m’y attendais pas du tout ! L’on se retrouve avec un final qui nous offre rebondissements sur rebondissements tous plus inattendus les uns que les autres. J’ai trouvé ça vraiment génial !

En définitive, Mon cher stagiaire est un roman érotique surprenant, mature et bien écrit. J’ai vraiment adhéré à l’ensemble !

2 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *