Brokeback Mountain – Annie Proulx

 

Brokeback Mountain d'Annie Proulx
Brokeback Mountain d’Annie Proulx

Titre et auteur : Brokeback Mountain d’Annie Proulx

Maison d’édition :  Grasset (format papier)

Date de publication : 04/01/2006

Durée lecture : 94 pages – Le 29/03/2015

Résumé : Brokeback Mountain : un bout de terre sauvage, hors du temps, dans les plaines du Wyoming. Ennis del Mar et jack Twist, cow-boys, nomades du désert américain, saisonniers des ranchs, n’ont pas vingt ans. Ils se croisent le temps d’un été. La rencontre est fulgurante. Ni le temps, ni l’espace, ni les non-dits, ni la société n’auront raison de cet amour – que seule brisera la mort. 

Avis : ★★★★☆

C’est fou comme avec le temps on peut changer d’avis sur une lecture. J’avais lu Brokeback Mountain quand j’étais plus jeune, juste après avoir vu le film (qui est un chef d’œuvre je trouve) et la lecture m’avait déplue au plus haut point. J’avais trouvé ça fade, sans intérêt, médiocre, sans émotion, c’était une énorme déception.

Et bien je dois dire que maintenant que j’ai lu pour la seconde fois, j’ai été transportée par le récit.

L’écriture est brève, sans fioriture. Les détails superflus n’ont pas leur place dans le récit d’Annie Proulx, seule l’émotion compte. N’en attendez pas une émanation de sentiments explicites. Ils sont là, tout au long de l’histoire mais tapies dans chacun des personnages, dans les paysages.

Ennis Del Mar et Jack Twist sont deux cowboys bourrus qui ne se posent pas de question lorsque « ça » leur tombe dessus. Ils savent qu’ils s’aiment et ça les fait souffrir, cet amour brut. Ils ne peuvent pas vivre sous le même toit, ils ne veulent pas se faire tabasser par des hommes enragés contre les homosexuels. Ils ne s’avouent pas homosexuels de toute façon.

Tout se déroule très rapidement et pourtant, le récit se base sur une vingtaine d’années de leur vie. Cet amour primitif, sauvage qui les surprend n’est pas vivable au grand jour et ils le savent. Pourtant, lorsqu’ils se rencontrent quatre ans après leur escapade à Brokeback Mountain, les sentiments sont si forts qu’on en a le souffle coupé.

Cette nouvelle montre qu’il n’y a pas besoin d’ornements de phrases et de belles tournures pour retranscrire un amour intense. Douloureux également. Malgré tout, j’ai pensé de cette écriture qu’elle était poétique.

Jack est clairement beaucoup plus à l’aise avec ses sentiments qu’Ennis. Il aimerait vivre avec lui, il aimerait le voir quand ça lui chante et pas une ou deux fois par an à cause de leurs femmes respectives et de leurs enfants. Néanmoins, Ennis n’assume rien du tout même si son amour est aussi puissant que celui de Jack. Au fil du récit, Ennis se dévoilera un peu plus pour montrer à la fin un personnage en apparence bourru mais qui, par son amour pour Jack, se révelera plus sensible qu’il n’y parait.

Cette nouvelle est à mon sens, à relire plusieurs fois pour en comprendre réellement la teneur. Je sais que je le relirai, et que je découvrerai des nouveaux éléments que je n’ai sûrement pas encore perçu. Je conseille cette lecture pour vivre une expérience brève mais intense et surtout parce que c’est certainement l’histoire de deux cowboys la plus connue de ce monde !

2 thoughts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *