A coeur pervers – Octavie Delvaux

A coeur pervers

Merci à La Musardine pour cette lecture !

Titre et auteur : A coeur pervers d’Octavie Delvaux

Maison d’édition : La Musardine (Site/Twitter/Facebook)

Date de publication : 28/04/16

Nb pages : 297

Résumé :

Dans le train, une femme belle et sophistiquée en face d’un garçon trop jeune pour savoir qu’il est désirable. Elle lui écrit, mais quoi ? Et lira-t-il cette lettre au parfum de soufre ?
Une femme invitée par son mari au restaurant pour la Saint-Valentin. Il lui offre un oeuf vibrant télécommandé, elle doit aller aux toilettes, le glisser dans son sexe et revenir tranquillement s’asseoir. Mais se doute-t-il, qu’en matière de provocation, sa femme est bien plus forte que lui ?
Il a dit qu’il repasserait demain, qu’elle devait mettre une jupe plissée et l’attendre, qu’il n’aurait pas beaucoup de temps. Elle l’attend et se prend à rêver… A-t-elle vraiment besoin de lui ?
Il voudrait être l' » homme docile  » que cette femme autoritaire recherche par petites annonces. Mais le peut-il vraiment ? Malgré sa parfaite soumission au dressage, elle perçoit une résistance…
Que cherche donc Gwen, en séduisant cet homme d’Église qu’elle a croisé par hasard à Palerme ? Et pourquoi se frotte-t-elle à lui pour trouver sa jouissance ? Après tout, c’est un homme.

Entre Éros et Thanatos, 23 nouvelles puissamment érotiques et féminines par Octavie Delvaux, auteure de Sex in the Kitchen.

Avis : ★★★★☆

A cœurs pervers est un recueil de nouvelles réussi !

J’ai aimé ce recueil de vingt-trois nouvelles pour la plume de l’auteur. Au fil des nouvelles et des points de vue changeant, l’écriture s’adapte et prend forme selon le narrateur ou la narratrice. On passe de la douceur au plus cru avec fluidité. Les phrases s’enchainent agréablement, avec soin et relief.

J’ai aimé le nombre d’idées présent dans ce recueil. Certes certains thèmes sont récurrents mais il faut avouer que l’auteur ne manque pas d’originalité. On nous relate des histoires de couples qui pimentent leur quotidien, des histoires d’adultères, des histoires de soumission, de fantasmes. Un véritable panel de possibilités sexuelles s’offre au lecteur qui trouvera certainement son compte en ouvrant ce livre.

Alors bien sûr certaines histoires m’ont moins plu que d’autre, mais certaines m’ont marquée par leur intensité et inventivité. J’ai adoré notamment Saint-Lazare, 1943 qui est plutôt en retenue et paradoxalement terriblement intense. Coup de foudre à grande vitesse, la première nouvelle est vraiment superbe également.  J’ai aimé que l’auteur joue sur le tableau des ambiguïtés, notamment dans La visite, une nouvelle dans laquelle les personnages s’appellent Camille et Claude. Qui est l’homme qui est la femme ? Sont-ce deux hommes ou deux femmes ? J’ai trouvé très intéressant d’être dans le flou au premier abord.

En définitive, si l’érotisme en littérature vous plait, je vous conseille de lire ce recueil de nouvelles qui saura vous satisfaire. Servie par une jolie écriture, il saura vous convaincre par ses thèmes très variés et brillamment rédigés. Mention spéciale pour cette sublime couverture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *